Les témoignages du terrain

Safa, Amer, Saadi ou Emmanuel: voici les témoignages de nos experts à pied d'oeuvre ou de certaines victimes de ces armes barbares.

Partagez cette page

Vallée de la Bekaa, Liban
Vallée de la Bekaa, Liban
Vallée de la Bekaa, Liban

Safa

Safa

Safa, 8 ans, a perdu une jambe lors d’un bombardement en Syrie. Handicap International, avec le soutien du service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO), lui apporte son soutien depuis son arrivée en Jordanie. Ici, Salam, physiothérapeute, explique à Safa qu’elle recevra bientôt une prothèse qui lui permettra de marcher à nouveau. 

Son témoignage en vidéo

© E. Fourt / Handicap International

 

 

 

Roqaya

Roqaya

Roqaya a 14 ans. Elle vit aujourd'hui à Irbid en Jordanie avec ses frères et sœurs. Il y a un an, elle a été gravement blessée lors du conflit syrien dans un bombardement qui a tué sa maman. Roqaya a dû être amputée des deux jambes. Elle a reçu l’aide de Handicap International pour réapprendre à marcher avec ses prothèses. Elle a également bénéficié de séances de soutien psychosocial.

Son témoignage en vidéo

© Abbie Trayler-Smith / Panos for DFID

 

 

 

Saadi

Saadi

"Nous avons fui notre ville il y a deux ans, lorsque le groupe Etat islamique a pris le contrôle de notre région. Quelques mois plus tard, quand ils l’ont quittée, je me suis immédiatement rendu sur place, pour voir ce que notre maison était devenue. A peine avais-je touché notre porte d’entrée, qu’une bombe a explosé. La détonation était si forte que j’ai été projeté plusieurs mètres en arrière. Lorsque j’ai repris mes esprits, j’étais au milieu de la rue et je ressentais une douleur très forte au niveau de ma jambe. J’ai appelé à l’aide et des personnes sont arrivées en courant pour m’aider", se remémore Saadi.

Son témoignage

© E. Fourt / Handicap International

 

 

Emmanuel

Emmanuel

Il a commencé sa collaboration avec Handicap International en 2002, en tant que directeur pays en Bosnie-Herzégovine où il supervisait notamment les opérations de dépollution des zones contaminées par les mines anti-personnel. Il a également occupé les fonctions de conseiller technique et stratégique pour la lutte anti-mines en Irak, en Afrique, au Tadjikistan et en Birmanie.

Depuis avril 2014, il supervise les programmes de réduction des risques liés aux armes conventionnelles et aux engins explosifs improvisés dans le cadre de la réponse d’urgence à la crise syrienne.

Son témoignage

© Sarah Pierre / Handicap International

 

Amer

Amer

Amer est physiothérapeute spécialisé en appareillage orthopédique, en prothèse et orthèse, et travaille pour l’association depuis octobre 2012. A Amman et dans le camp de réfugiés d’Azraq, il aide les patients de Handicap International à se remettre debout. Il raconte ce qui fait naitre sa motivation chaque jour.

Son témoignage

© Sarah Pierre / Handicap International

 

 

 

 

Publié le 15.07.2016 - 13:50.