Goto main content

FR / DE

FR / DE

NOTRE INTERVENTION À GAZA

Aidez-nous à soutenir les personnes blessées et handicapées.

La population de Gaza et nos équipes sur place ont désespérément besoin de votre aide aujourd'hui.

Les habitants de Gaza vivent dans la peur jour et nuit à cause des bombardements intenses. Alors que les frappes aériennes se poursuivent, ce sont malheureusement les personnes les plus vulnérables qui sont le plus souvent blessées.

Nos équipes travaillent dans les abris où les familles tentent de rester en sécurité. Nous distribuons des béquilles, des fauteuils roulants, des kits d'hygiène et de premiers secours.  Et nous travaillons d'urgence pour nous assurer que les besoins des plus vulnérables - les personnes handicapées, les enfants non accompagnés, les personnes âgées et les personnes dont les blessures ont changé leur vie - soient prioritaires.

Grâce à votre aide, nous pouvons commencer à fournir aux personnes blessées des soins de rééducation dont elles ont désespérément besoin, des distributions de matériel de secours, ainsi que des activités de soutien aux enfants traumatisés.

Pour faire face à cette situation sans précédent, nous avons plus que jamais besoin de vous.

  • Avec CHF 60, vous contribuez à offrir une prothèse ou des séances de soutien psychosocial pour alléger la détresse d’une personne meurtrie
  • Avec CHF 125, vous contribuez à financer des séances de réadaptation ou à fournir du matériel de mobilité pour permettre aux personnes blessées de vivre à nouveau debout

Pour la population civile de Gaza, votre générosité est vitale.

 

Notre intervention

Depuis le 7 octobre et l'escalade de la violence entre Israël et le Hamas, au moins 30'000 Palestiniens ont été tués et environ 70'000 auraient été blessés à Gaza par les bombardements continus des forces israéliennes. L’offensive israélienne fait suite à l'attaque massive menée par le Hamas, le 7 octobre, au cours de laquelle 1’200 Israéliens ont été tués, et 240 Israéliens et ressortissants étrangers ont été pris en otage. Présentes depuis 1997, nos équipes répondent aux besoins de la communauté palestinienne.

Dans la bande de Gaza nous employons actuellement 26 personnes, et sommes soutenus par approximativement 300 bénévoles. Nombre d’entre eux sont réfugiés à Rafah.

(Mise à jour des chiffres en mars 2024)

DISTRIBUTION DE MATÉRIEL DE SECOURS

Nos équipes distribuent des biens de première nécessité : kits de soins, de cuisine, d'hygiène, couches et couvertures pour bébés. À ce jour, nous avons distribué 575 fauteuils roulants et 309 kits de premiers secours aux familles déplacées.

Haytham Abusabet, staff HI, aide à distribuer l'aide à Gaza Haytham Abusabet, staff HI, aide à distribuer l'aide à Gaza Haytham Abusabet, staff HI, aide à distribuer l'aide à Gaza Haytham Abusabet, staff HI, aide à distribuer l'aide à Gaza

© HI

AIDE D'URGENCE ET READAPTATION

Nous prenons en charge les blessés graves et les personnes handicapées et leur fournissons du matériel de soin. Depuis octobre, 3698 séances de soins infirmiers et 3174 séances de physiothérapies ont été organisées.

Un membre du personnel HI apportant des soins à un petit garçon ayant le bras dans le plâtres Un membre du personnel HI apportant des soins à un petit garçon ayant le bras dans le plâtres Un membre du personnel HI apportant des soins à un petit garçon ayant le bras dans le plâtres Un membre du personnel HI apportant des soins à un petit garçon ayant le bras dans le plâtres

© HI

SOUTIEN PSYCHOSOCIAL

Nos équipes proposent des séances de premiers secours psychologiques pour rassurer et soutenir les personnes impactées par ce conflit. Pour les enfants, les jeux sont particulièrement importants pour apaiser leurs angoisses. Nos bénévoles ont ainsi déjà organisé diverses activités récréatives, telles que des activités sportives, des sessions de chant et de danse, etc., pour plus de 41’000 personnes, dont une grande majorité d’enfants, dans les centres d'hébergement d'urgence.

Notre équipe HI organisant des activités dans les abris à Gaza Notre équipe HI organisant des activités dans les abris à Gaza Notre équipe HI organisant des activités dans les abris à Gaza Notre équipe HI organisant des activités dans les abris à Gaza

© HI

ÉDUCATION AUX RISQUES DES RESTES EXPLOSIFS

Nous organisons des sessions qui informent et sensibilisent sur les dangers causés par la présence de restes d'explosifs. Près de 12'650 enfants et adultes ont participé à nos 719 sessions d'éducation aux risques et de préparation aux conflits.

Séance d'éducation aux risques par des volontaires de HI dans un camp des Nations unies, à Khan Younis, à Gaza. Séance d'éducation aux risques par des volontaires de HI dans un camp des Nations unies, à Khan Younis, à Gaza. Séance d'éducation aux risques par des volontaires de HI dans un camp des Nations unies, à Khan Younis, à Gaza. Séance d'éducation aux risques par des volontaires de HI dans un camp des Nations unies, à Khan Younis, à Gaza.

© HI

#CeasefireNow appelle à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza et en Israël depuis Genève. Nous avons uni nos forces sur la Place des Nations aux côtés de Broken Chair, CARE, Intersos, Médecins Sans Frontières, Médecins Du Monde Suisse et Terre des Hommes Lausanne. © T.Million / HI

Appel au cessez-le-feu : #CeaseFireNow

Nous appelons toutes les parties au conflit à cesser d'utiliser des armes explosives dans les zones densément peuplées d'Israël, des territoires palestiniens occupés et du Liban. En outre, nous soutenons #CeasefireNow lancé fin 2023, un appel ouvert à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza et en Israël afin d'éviter une catastrophe humanitaire et de nouvelles pertes de vies innocentes, et de veiller à ce que l'aide humanitaire puisse être acheminée rapidement et en toute sécurité.

Témoignage de notre équipe sur place

Sharaf vit dans la ville de Khan Younis, au sud de Gaza. Il dirige notre équipe qui aide les populations vulnérables à accéder à des abris, à l'éducation et à des services de réhabilitation. Il décrit la situation dont il est témoin à l'intérieur de Gaza :

"La situation est catastrophique, une crise dans la crise. Les gens sont encerclés par une barrière au nord, à l'est et au sud, et par la mer à l'ouest. L'accès et le passage de la frontière sont bloqués par des tirs, et d'en haut par une pluie de bombes".


"Chaque jour, je reçois un appel ou j'apprends par les médias sociaux qu'un ou plusieurs de mes amis ont été tués ou blessés. Hier matin encore, j'en ai reçu deux qui ont été tués et deux qui ont été blessés. Chacun à Gaza vit une telle situation. Les morts ou ceux qui vivent encore, chacun a une histoire, une histoire de peur, de nouvelle vie ou de perte".

Sharaf, notre responsable de zone à Gaza Sharaf, notre responsable de zone à Gaza Sharaf, notre responsable de zone à Gaza Sharaf, notre responsable de zone à Gaza

Revue de presse

La presse romande parle de nos actions à Gaza. Nous vous invitons à lire les articles suivants :

  • A Gaza pazienti "senza privacy né igiene", RSI

Le 21 avril 2024,  la guerra ha esacerbato la necessità di interveni medici e ha reso più difficile l'accesso alle cure - la testimonianza. Regarder le reportage en italien

  • Maria Marelli, physiothérapeute de guerre, La Tribune de Genève

Le 18 avril 2024, la situation à Rafah, dans la bande de Gaza, est "catastrophique". Entretien avec l'une de nos physiothérapeute qui a passé un mois sur place. Lire l'article

  • Gaza : les blessures de guerre ne sont souvent pas soignées, RTS La 1ère

Le 13 avril 2024alerte de notre ONG à Gaza: les blessures de guerre trop souvent ne sont pas soignées faute de matériel médical. Conséquence: une augmentation probable des handicaps à vie. Maria Marelli, l'une de nos physiothérapeute, s'exprime. Elle revient d'une mission d'urgence à Gaza et à Rafah Ecouter l'interview

  • Israël : La bande de Gaza au bord de la famine, La Liberté

Le 26 mars 2024, notre directeur adjoint s'est rendu à Gaza et témoigne de la pénurie extrême de nourriture. Lire l'article

  • Indispensable cessez-le-feu, Le Courrier

Le 19 février 2024, de passage en Europe, notre directrice pour la Palestine est venue demander un cessez-le-feu à Gaza. Elle raconte l’horreur sur place. Lire l'article

  • La directrice Palestine de Handicap International témoigne de la situation à Gaza, Léman Bleu

Le 14 février 2024, notre directrice pour la Palestine était à Genève pour témoigner de la situation catastrophique à Gaza pour les civils. Regarder le reportage

  • Gaza : combats et premiers signes de trêve, Le Courrier

Le 2 février 2024, nos bureaux à Gaza ont été détruits dans un bombardement. Notre organisation demande une nouvelle fois haut et fort de mettre fin à l’utilisation des armes explosives. Lire l'article

 

Fiches d'information

Lisez les fiches d’information (en anglais), que nous avons réalisées sur les conséquences des bombardements à Gaza:

 

Notre présence en Palestine

Nous avons lancé notre premier projet en Palestine en 1996. Depuis 27 ans, nos équipes répondent aux besoins de la communauté palestinienne - en Cisjordanie et à Gaza - dans plusieurs secteurs. Nous menons des projets de préparation aux catastrophes et de réduction des risques, de réadaptation physique et fonctionnelle, d'inclusion économique et de relance économique, et d'éducation inclusive.

AIDEZ-NOUS



Urgence Ukraine Urgence Ukraine Urgence Ukraine Urgence Ukraine

Pour faire face à cette crise majeure, nous avons besoin de vous.
Aidez-nous à intervenir auprès de la population civile ukrainienne.

Pour aller plus loin

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire
© HI
Urgence

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire

STATEMENT : Malgré les appels répétés de chefs d'État, de représentants des Nations unies et des ONG humanitaires à Israël pour qu'il s'abstienne d'étendre son offensive terrestre à Rafah, les troupes israéliennes sont entrées dans le gouvernorat le 7 mai. Plus de 1,5 million de personnes, dont 600'000 enfants, sont gravement menacées ; plus de 450'000 Palestiniens ont fui Rafah depuis qu’Israël a émis des « ordres d’évacuation » illégaux le 6 mai. Alors que l’armée israélienne a déjà pris le contrôle de zones urbaines à l’intérieur de Rafah, l’émission de nouveaux « ordres d’évacuation » le 11 mai prépare le terrain pour une nouvelle avancée de l’invasion militaire, qui conduira à l’effondrement total des services vitaux. L’offensive militaire israélienne a interrompu l’accès de l’aide à Gaza par les points de passage de Rafah et de Kerem Shalom/Karm Abu Salem.

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »
© HI
Urgence

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »

Les forces de défense israéliennes demandent à des dizaines de milliers de Gazaouis, réfugiés dans l'est de Rafah, d'évacuer temporairement vers une soi-disant « zone humanitaire », en prévision de l’invasion de la ville.

Il n'y a pas d'endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable
© HI
Stop Bombing Civilians Urgence

Il n'y a pas d'endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable

Alors que la guerre à Gaza entre dans son septième mois, nous exprimons notre profonde inquiétude quant à la sécurité des milliers de familles qui pourraient être forcées de quitter Rafah pour se rendre à Khan Younès et dans d'autres zones de la bande de Gaza.  

SUIVEZ NOUS

Handicap International est une organisation d’utilité publique, co-prix Nobel de la Paix, labellisée IDEAS  qui atteste de la qualité de notre gouvernance, de notre gestion financière et du suivi de l'efficacité de nos actions.

Vos dons sont déductibles des impôts. N° registre du commerce IDE CHE 109.984.143.

Mentions légales | Protection des données

© HI;   © S. Hejji - HQ