Goto main content
 
 

Déminer avec un drone : une révolution dans le monde du déminage

Mines et autres armes
Tchad

À Faya-Largeau, dans le nord du Tchad, Handicap International (HI) lance l’expérimentation de drones pour repérer la présence des mines et avoir une vision très précise du terrain : une révolution dans le monde du déminage.

HI teste des drones détecteurs de mines dans le nord du Tchad

HI teste des drones détecteurs de mines dans le nord du Tchad | © John Fardoulis / HI

« Les premiers tests ont eu lieu en janvier, dans le désert au sud de Faya. C’est une zone fortement contaminée par le conflit avec la Libye dans les années 80. Le drone survole de vastes zones en temps record : 3 km2 en 2 heures ! Un gain considérable de temps pour le repérage des mines. »

Xavier Depreytere, chef du projet pour HI

 

Visualisation et données 

« Muni d’une caméra, le drone permet d’avoir une image précise de ce qui est repéré au sol, avec un ensemble de données, comme la géolocalisation. A quelle hauteur le drone doit-il voler pour être le plus efficace? Quel type de drone utiliser ? Quelles sont les données utiles pour le démineur ? Ce sont toutes ces questions que nous posons pour en faire une utilisation optimale. Lors de ces premiers tests, le drone a pris une photo de la zone survolée tous les 2 mètres. L’objectif : les assembler pour avoir une carte ultra précise. »

Les mines un frein au développement

Les mines et les restes explosifs de guerres sont un danger quotidien pour les populations civiles dans 61 pays dans le monde et posent un vrai frein au développement. Dans beaucoup de pays, les terres agricoles contaminées par des mines et restes explosifs ne peuvent plus être exploitées. Une situation qui a un impact sur l’agriculture et l’économie de régions entières.

Rencontre internationale des experts du déminage

Du 5 au 7 février, les experts du déminage se retrouvent à Genève pour la rencontre annuelle sur l’action contre les mines, sous l’égide des Nations unies. HI est présente à ce rendez-vous pour échanger entre professionnels sur les nouvelles méthodes innovantes dans le déminage et faire valoir les différentes expérimentations menées en ce moment par l’association. Un des sujets clés sera également les méthodes de déminage face aux mines artisanales, véritable défi du déminage moderne.

 


Lire le communiqué de presse en format PDF.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

50 ans après la guerre du Vietnam, le Laos reste le pays le plus pollué au monde par des restes explosifs
© Sara Goldberg / HI
Mines et autres armes Mobilisation

50 ans après la guerre du Vietnam, le Laos reste le pays le plus pollué au monde par des restes explosifs

Le 27 janvier 2023 marque le 50ème anniversaire des accords de Paix de Paris, qui ont scellé la fin de l'engagement des Etats-Unis dans la guerre du Vietnam. Entre 1964 et 1973, son voisin, le Laos, a été régulièrement bombardé par les avions militaires américains. Le Laos reste encore aujourd’hui le pays le plus pollué au monde par les armes à sous-munitions. Chaque jour, les civils de plus de 10’000 villages courent le risque d'être tués ou blessés par des restes d'explosifs. Depuis 1983, nous soutenons les victimes de restes explosifs.

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes
© G. Lordet / HI.
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes

83 États, dont la Suisse, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin l’accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Pour notre organisation, c'est une reconnaissance du lourd tribut des bombardements payés par les civils. Les États doivent commencer à travailler immédiatement à la mise en œuvre effective de leurs engagements.

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive
© HI
Mines et autres armes

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive

Le rapport 2022 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines pour la septième année consécutive. Du 21 au 25 novembre 2022 aura lieu à Genève la 20ème conférence annuelle du Traité d'interdiction des mines avec les Etats parties qui se sont fixés l’objectif de parvenir à un monde sans mines d’ici 2025. Notre organisation, qui a reçu le prix Nobel de la paix avec d'autres organisations pour sa lutte contre les mines, appelle les États à user de leur influence diplomatique pour pousser les États qui ne sont pas parties au Traité à cesser d'utiliser cette arme aveugle.