Goto main content
 
 

A Gaza, Handicap International étend ses activités auprès des milliers de blessés

Urgence
Territoires Palestiniens Occupés

Submergé par le nombre de blessés et limité par le blocus, le système de santé à Gaza n’arrive pas à retenir les centaines de blessés en besoin urgent de soins de réadaptation. L’ONG humanitaire Handicap International (HI) décide d’étendre ses activités à Gaza et offre son expertise en soins de réadaptation d'urgence pour que les blessés aient les meilleures chances possibles de guérison.

Un médecin porte un enfant

Un médecin porte un enfant vers une ambulance. Il a respiré des gaz lacrymogènes le 14 mai 2018 dans la ville de Gaza, à Gaza. | © Virginie NGUYEN HOANG / Hans Lucas / AFP

Depuis le 30 mars 2018, les manifestations le long de la frontière avec Israël ont fait un nombre important de victimes palestiniennes dans la bande de Gaza. Plus de 4 000 personnes ont été hospitalisées en raison de blessures graves, y compris des centaines d'enfants[1]. Alors que les manifestations se poursuivent, le bilan risque de s’aggraver.

«Le blocus imposé à la bande de Gaza empêche la fourniture d’équipements médicaux essentiels. Le personnel de santé local est débordé et en raison de la pression exercée sur les services de santé, beaucoup de blessés sortent trop rapidement de l'hôpital sans que les soins de suivi soient assurés, et sans suivi adapté les risques de complications et de handicap permanent augmentent», explique Bruno Leclercq, directeur de HI dans la région.

Désengorger les hôpitaux

 Handicap International va fournir, via un partenaire local, des soins infirmiers d'urgence et de réadaptation pour les adultes et les enfants blessés. Les personnes gravement blessées auront besoin d’une aide spécifique pour s’adapter à leur handicap et reconstruire leur vie. Des équipes mobiles composées de physiothérapeutes et de travailleurs sociaux se rendront au domicile des blessés pour leur offrir des séances de physiothérapie et un accompagnement psychologique. Des soins précoces et urgents qui aideront à prévenir le développement de complications et à améliorer leur rétablissement.


[1] Sources: Nations unies / Ministère de la Santé palestinien.

 

Lire le communiqué de presse en PDF 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L’importance de la réadaptation en temps de guerre
© S. Hejji - HQ / HI
Urgence

L’importance de la réadaptation en temps de guerre

De retour à Genève après une mission à Gaza en mars avec Handicap International, j’ai été ébranlée par ce que j’ai vu : la situation est catastrophique. Sans une aide humanitaire conséquente et inclusive, le nombre de personnes en situation de handicap va augmenter de manière significative. 

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza
© Handicap International
Urgence

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza

Handicap International/Humanity & Inclusion (HI) est profondément attristée et indignée par la mort de notre collègue, Muna, et de toute sa famille après que les forces israéliennes ont bombardé sans discernement sa maison dans le sud de Deir Al-Balah, à Gaza, le 8 juin. Muna, travailleuse sociale dévouée, aidait des centaines de familles et d'enfants déplacés, y compris des enfants handicapés. Cet incident tragique marque la deuxième perte d'un membre du personnel de HI depuis le 7 octobre, après un autre incident survenu en décembre 2023, lorsqu'une autre collègue et ses quatre enfants ont été tués à Nuseirat, dans la bande de Gaza.

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire
© HI
Urgence

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire

STATEMENT : Malgré les appels répétés de chefs d'État, de représentants des Nations unies et des ONG humanitaires à Israël pour qu'il s'abstienne d'étendre son offensive terrestre à Rafah, les troupes israéliennes sont entrées dans le gouvernorat le 7 mai. Plus de 1,5 million de personnes, dont 600'000 enfants, sont gravement menacées ; plus de 450'000 Palestiniens ont fui Rafah depuis qu’Israël a émis des « ordres d’évacuation » illégaux le 6 mai. Alors que l’armée israélienne a déjà pris le contrôle de zones urbaines à l’intérieur de Rafah, l’émission de nouveaux « ordres d’évacuation » le 11 mai prépare le terrain pour une nouvelle avancée de l’invasion militaire, qui conduira à l’effondrement total des services vitaux. L’offensive militaire israélienne a interrompu l’accès de l’aide à Gaza par les points de passage de Rafah et de Kerem Shalom/Karm Abu Salem.