Goto main content
 
 

Changement climatique et handicap

Mobilisation Prévention Santé
International

Les conséquences négatives du changement climatique et environnemental ont un impact plus grand sur les populations vulnérables et les personnes handicapées.

Enfants handicapés entourés de leur famille, déplacés par la sécheresse au Somaliland. 2017

Enfants handicapés entourés de leur famille, déplacés par la sécheresse au Somaliland. 2017 | © R. Duly / HI

Des personnes laissées pour compte

En cas de crise liée aux changements environnementaux ou climatiques, les personnes handicapées courent le risque d’être laissées pour compte, ou de ne pas bénéficier de l’aide humanitaire visant les populations touchées. Les distributions d’aides d’urgence après un ouragan violent, par exemple, ont parfois lieu dans des endroits qui ne sont pas accessibles aux personnes à mobilité réduite. Autre exemple : les informations sur ces distributions ne sont parfois pas accessibles aux personnes
malvoyantes ou malentendantes.

Dans certains cas, les personnes handicapées sont intentionnellement exclues de l’attribution de ressources par la communauté, car elles ne sont pas considérées comme prioritaires en temps de pénurie. Cette situation est liée à la stigmatisation et à la discrimination importante dont sont souvent victimes les personnes handicapées. Les femmes et les filles sont encore plus exclues.

Fuir avec un handicap

On estime à 200 millions le nombre de personnes qui deviendront des réfugiés climatiques d’ici à 2050. Par ailleurs, 30 millions d’entre eux auront des besoins spécifiques.

Lorsque les problèmes liés au climat et les catastrophes naturelles deviennent chroniques dans une région du monde, les populations ont tendance à partir, explique Ruby Holmes, notre spécialiste de gouvernance inclusive. Mais les personnes en situation de handicap n’ont pas forcément l’opportunité, les ressources ou le soutien de leur communauté pour suivre ce mouvement. Elles courent donc le risque d’être laissées en arrière dans des zones désertées, où il n’y aura plus d’école, d’hôpital ni de travail, et où les services restants seront rarement inclusifs ou accessibles.

Handicap et croissance

Dans certains cas, les dangers environnementaux peuvent même conduire à l’apparition de handicaps à long terme. La dégradation des terres cultivées causée par la sécheresse, les fréquentes inondations ou encore les températures extrêmes, peut créer des situations d’insécurité alimentaire pour des communautés entières. Cela a des conséquences pour les familles qui n’ont plus assez de nourriture pour leurs jeunes enfants.

La malnutrition chez l’enfant et le nourrisson peut nuire à leur développement et à leur croissance, ce qui peut entraîner des handicaps à long terme sans intervention adaptée. Lorsque la mère est en état de malnutrition ou soumise à une forte pollution durant la grossesse, le taux de handicap chez les nouveau-nés augmente.

Notre soutien

Dans les pays concernés, nous nous efforçons de soutenir les communautés et les ménages vulnérables, en renforçant leur résilience face au risque d’insécurité alimentaire et nutritionnelle induit par le changement climatique.

Nous apportons un soutien financier aux familles pour les aider à se procurer des produits de première nécessité, et renforçons les groupes communautaires de prévention de la malnutrition.

Un de nos projets au Mali soutient également des initiatives locales et des projets communautaires, et redynamise les espaces de dialogue entre les leaders locaux et les citoyens concernés afin de promouvoir la gestion partagée des ressources naturelles.

Published on: 11 mai 2022
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes
© G. Lordet / HI.
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes

83 États, dont la Suisse, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin l’accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Pour notre organisation, c'est une reconnaissance du lourd tribut des bombardements payés par les civils. Les États doivent commencer à travailler immédiatement à la mise en œuvre effective de leurs engagements.

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive
© HI
Mines et autres armes

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive

Le rapport 2022 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines pour la septième année consécutive. Du 21 au 25 novembre 2022 aura lieu à Genève la 20ème conférence annuelle du Traité d'interdiction des mines avec les Etats parties qui se sont fixés l’objectif de parvenir à un monde sans mines d’ici 2025. Notre organisation, qui a reçu le prix Nobel de la paix avec d'autres organisations pour sa lutte contre les mines, appelle les États à user de leur influence diplomatique pour pousser les États qui ne sont pas parties au Traité à cesser d'utiliser cette arme aveugle.

"Je suis fière de contribuer à la résolution du problème de la contamination au Laos."
© HI
Mines et autres armes Mobilisation

"Je suis fière de contribuer à la résolution du problème de la contamination au Laos."

À l’occasion de nos 40 ans, nous vous proposons de découvrir différents témoignages de nos collaborateurs à travers le monde ! Lisez ci-dessous le témoignage de Lamngueun qui a rejoint notre organisation en 2006 comme experte en neutralisation des explosifs (EOD). Aujourd'hui, elle dirige une équipe de déminage de huit personnes. Elle raconte son expérience.