Goto main content
 
 

Gaza, Israël face à un désastre humanitaire : les souffrances inacceptables des civils

Urgence
Palestine

Les attaques du Hamas et les représailles d'Israël ont un impact dévastateur sur les civils. Au moins 1'300 personnes ont perdu la vie en Israël et 1'400 à Gaza. Présents en Palestine depuis 1996, nous préparons une réponse d'urgence.

Photo d'archives 2015 : Les vestiges de l'hôpital al Wafa à Shejaiya, Gaza, un hôpital spécialisé dans la rééducation physique. La zone de Shejaiya a été en grande partie détruite lors de l'opération Bordure protectrice de l'été 2014. La zone est fortement contaminée par des restes explosifs de guerre et le déblaiement des décombres est lent.

Photo d'archives 2015 : Les vestiges de l'hôpital al Wafa à Shejaiya, Gaza, un hôpital spécialisé dans la rééducation physique. La zone de Shejaiya a été en grande partie détruite lors de l'opération Bordure protectrice de l'été 2014. La zone est fortement contaminée par des restes explosifs de guerre et le déblaiement des décombres est lent. | © Tom Shelton / HI

Danila Zizi, notre responsable pour la Palestine, décrit la situation humanitaire désastreuse à Gaza. 

Une situation insoutenable pour les civils 

"Les récentes attaques du Hamas et les ripostes d'Israël ont un impact dévastateur sur les civils. L'escalade de la violence entraînera de nouvelles pertes en vies humaines. Nous sommes profondément préoccupés par la sécurité des civils des deux côtés."

La sécurité des civils et des infrastructures civiles devrait être la priorité. Nous appelons à un cessez-le-feu immédiat. Tant que les hostilités se poursuivent, nous appelons toutes les parties à établir des cessez-le-feu humanitaires quotidiens afin de permettre aux acteurs humanitaires d'acheminer l'aide en toute sécurité. 

Un réseau de volontaires à Gaza 

Selon le ministère de la Santé palestinien, 1'354 personnes ont été tuées et 6'049 blessées dans la bande de Gaza (12 octobre, 12h). 60% des blessés sont des femmes et des enfants. 260'000 habitants de Gaza ont fui leur domicile en raison des bombardements et des pilonnages. Les gens sont traumatisés.

Avec nos partenaires nous nous appuyons sur un réseau de 300 bénévoles formés pour servir de premiers intervenants en cas de crise ou d'urgence. Depuis le début des bombardements, certains d'entre eux ont trouvé refuge dans des centres d’accueil, d'autres sont confinés chez eux et attendent un cessez-le-feu pour pouvoir se déplacer. Ces centres sont la plupart du temps des bâtiments collectifs, des écoles, etc. 

Ces bénévoles ont commencé à identifier les besoins des personnes handicapées, des personnes blessées ou traumatisées, des femmes et des enfants dans les centres d’accueil.

Réadaptation et santé mentale 

Notre personnel est en mesure de fournir des services de réadaptation d'urgence et un soutien psychosocial aux personnes blessées et traumatisées par ces violences. Nous le ferons dès que le passage de l'aide humanitaire sera garanti, car nous devons assurer la sécurité et la protection de notre équipe.

Nous sommes également en mesure de fournir des appareils d’aide à la mobilité, comme des béquilles, des fauteuils roulants, mais aussi des pansements, des trousses de premiers secours, etc.

Cinq stocks d’urgence 

Avec nos partenaires, nous avons par ailleurs constitué cinq stocks d'urgence dans les cinq gouvernorats de Gaza. Nous prévoyons de lancer la livraison d'équipements et d'articles provenant de nos stocks d'urgence dès qu'un cessez-le-feu humanitaire permettra le passage en toute sécurité du personnel et des véhicules. 

Nous disposons notamment d'articles non alimentaires (NFI) tels que des kits d'hygiène et de cuisine, ainsi que des stocks de kits de premiers secours (comprenant tous les articles nécessaires pour soigner une blessure légère). Nous pouvons également aider les établissements de santé en leur fournissant des services de réadaptation précoce et des services post-traumatiques. 

Education aux risques

Nous envisageons également de lancer, avec nos partenaires, une campagne de sensibilisation à la préparation aux conflits et des sessions d'éducation aux risques afin de sensibiliser les gens aux dangers que représente la présence de restes explosifs de guerre et de les conseiller sur la manière de se protéger des frappes aériennes et d'autres événements liés au conflit.

Lors des bombardements et des tirs d'obus, de nombreuses bombes n'explosent pas à l'impact et constituent une menace à long terme ; celles qui explosent laissent des restes qui peuvent également être dangereux. 

La situation humanitaire est catastrophique. Gaza étant totalement assiégée et la violence s'intensifiant, les besoins humanitaires continueront certainement à augmenter dans les jours à venir, notamment en ce qui concerne l'accès à la nourriture, à l'eau et à l'assainissement. »

Notre présence en Palestine 

Nous avons lancé notre premier projet en Palestine en 1996. Depuis 27 ans, nous répondons aux besoins de la communauté palestinienne - tant en Cisjordanie qu'à Gaza - dans plusieurs secteurs. Actuellement, HI Palestine met en œuvre des projets de préparation aux catastrophes et de réduction des risques, de réadaptation physique et fonctionnelle, d'inclusion économique et de relance économique, et d'éducation inclusive.
 

Published on: 12 octobre 2023
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : l’utilisation des armes explosives ou les bombardements quotidiens et l’ampleur de la contamination isolent des villages, de nombreuses personnes âgées attendent près du front
© M.Monier / HI
Mines et autres armes Santé Stop Bombing Civilians Urgence

Ukraine : l’utilisation des armes explosives ou les bombardements quotidiens et l’ampleur de la contamination isolent des villages, de nombreuses personnes âgées attendent près du front

L'utilisation massive d'armes explosives en Ukraine a détruit des routes, des hôpitaux, des écoles et isolé des régions entières. Nous attirons l'attention sur les dangers liés aux munitions non explosées ainsi que sur les besoins exacerbés des personnes qui n’ont pas pu fuir les zones de combat. 

"1 an après le séisme, je me sens presque aussi bien qu'avant"
© HI 2023
Réadaptation Urgence

"1 an après le séisme, je me sens presque aussi bien qu'avant"

En Syrie, suite aux puissants séismes qui ont touché le pays, nous accompagnons toujours les rescapés en réadaptation et sur le plan psychologique.

100 jours de chaos à Gaza : les personnes handicapées privées de tout
© HI
Urgence

100 jours de chaos à Gaza : les personnes handicapées privées de tout

Plus de 400'000 personnes handicapées sont confrontées à d'énormes difficultés pour survivre à l'horreur.