Goto main content
 
 

Nous distribuons 200 aides à la mobilité à l'hôpital Al-Shifa à Gaza city

Urgence
Palestine

La situation dans la bande de Gaza est catastrophique. Nous tentons de surmonter les problèmes d’accès pour apporter une aide cruciale aux blessés.

Un camion au milieux des ruines avec trois personnes de HI qui sorte la marchandise à Gaza.

Nos équipes ont fourni 200 fauteuils roulants de première nécessité et d'autres équipements de mobilité aux patients d'un hôpital de la ville de Gaza. | © HI

200 aides à la mobilité distribuées  

Le lundi 26 février, notre personnel à Gaza a pu récupérer 200 aides à la mobilité dont 150 fauteuils roulants de notre stock et les livrer à l'hôpital Al-Shifa dans la ville de Gaza : une distribution importante pour soutenir la mobilité et l'accès aux soins de santé des personnes blessées et handicapées. C’est une goutte d'eau dans l'océan des besoins. Mais cette opération souligne le dévouement inébranlable de nos équipes à fournir un soutien essentiel dans ces circonstances catastrophiques.

Nous restons profondément préoccupés par la crise humanitaire à Gaza, en particulier pour la population civile du nord de Gaza, estimée aujourd'hui à 300'000 personnes. Nous voyons des conditions désastreuses marquées par la démolition systématique des structures civiles, des hostilités permanentes et un refus d'accès drastique, provoquant une famine qui atteint des niveaux catastrophiques.

« Lorsque j'ai vu pour la première fois les fauteuils roulants et les appareils d'assistance de HI, je n'arrivais pas à y croire. Ces appareils sont désormais rares à Gaza et nous avons du mal à faire face au nombre élevé de blessures et d'amputations à l'hôpital Al-Shifa. Nous sommes incroyablement reconnaissants à HI de nous avoir fourni ces appareils au moment où nous en avions le plus besoin. Nos ressources commençaient à s'épuiser, et ce soutien est donc un énorme soulagement. Nous pouvons commencer à fournir à nouveau des appareils fonctionnels à tous ceux qui en ont besoin. » - Le chef du service de physiothérapie de l'hôpital Al-Shifa.

Appel pour un cessez-le-feu immédiat

Nous appelons sans relâche à une réponse collective. Nous demandons d'urgence aux États tiers de faire pression sur Israël pour qu'il cesse de prendre les civils pour cible, qu'il permette l'accès sans entrave de l'aide humanitaire et qu'il cesse de démolir et de prendre pour cible les structures civiles. Nous demandons également la libération de tous les otages civils et le traitement humain de tous les prisonniers de guerre. Un cessez-le-feu durable est essentiel pour répondre aux besoins humanitaires immédiats de la population de la bande de Gaza.

Published on: 6 mars 2024
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Séisme au Maroc : focus sur la réadaptation après la catastrophe
© M. Itouhar / HI
Réadaptation Urgence

Séisme au Maroc : focus sur la réadaptation après la catastrophe

Nous apportons une aide en réadaptation aux victimes du séisme ayant frappé le pays en septembre, à travers la mise en place d’unités mobiles médicales appelées « caravanes ».

“Le nombre de personnes handicapées augmentera de manière significative”
© S. Sulaiman / HQ
Urgence

“Le nombre de personnes handicapées augmentera de manière significative”

Maria Marelli, notre physiothérapeute et spécialiste de la petite enfance basée à Genève, était récemment à Rafah pour évaluer la situation. Pourtant forte d'une longue expérience de terrain, elle a été ébranlée par ce qu'elle a vu sur place : elle nous décrit une crise humanitaire catastrophique où les besoins essentiels (eau, nourriture, abris) ne sont plus accessibles.

13 ans de guerre en Syrie : une crise humanitaire sans fin
© G.Toombs / HI
Urgence

13 ans de guerre en Syrie : une crise humanitaire sans fin

Après 13 ans de conflit, la situation humanitaire en Syrie continue de se détériorer. Des combats localisés, accompagnés de frappes aériennes régulières, se poursuivent. 70 % de la population syrienne a besoin d'une aide humanitaire.