Goto main content
 
 

Le combat quotidien pour la survie

Réadaptation
Palestine

Suite à l'escalade de violence en mai dernier, la vie quotidienne des habitants de Gaza s'est aggravée, alors qu’ils faisaient déjà face à la pauvreté et au sous-développement. Nous soutenons les plus vulnérables.

Sarah, une jeune enfant pendant les activités récréatives organisées à Gaza par Handicap International

Sarah, une jeune enfant pendant les activités récréatives organisées à Gaza par Handicap International | © HI

La situation humanitaire actuelle 

Six mois après le conflit, les besoins humanitaires demeurent et les efforts de reconstruction sont au point mort. La violence a encore détérioré les conditions humanitaires déjà médiocres auxquelles sont confrontés les Palestiniens : obstacles à l'accès aux services de base, augmentation des taux de pauvreté et de chômage. Ainsi, 1,3 million de personnes, dont 611’000 enfants, ont rencontré des difficultés supplémentaires pour accéder à des services de base tels que l'eau et la santé, à la suite de l'escalade du conflit en mai.

Au cours des violences, 331 bâtiments scolaires ont été endommagés. Depuis, la plupart des matériaux de construction sont interdits d'entrée à Gaza, ce qui empêche la reconstruction des écoles qui peut être très longue.

L’impact des violences 

261 Palestiniens ont été tués et plus de 2’210 Palestiniens blessés lors de l'escalade de violence en mai dernier. 13 personnes ont également été tuées en Israël au cours du conflit.

De nombreuses personnes blessées peuvent développer des handicaps à long terme nécessitant une rééducation. Il y a encore environ 8’250 personnes déplacées, principalement celles dont les maisons ont été détruites ou trop endommagées pour être habitables. 

Notre réponse suite au conflit

Nous avons organisé des classes éducatives et proposé un soutien psychosocial aux enfants vulnérables lors d’activité récréative d’été. Nous avons également renforcé leur sécurité grâce à des sessions d'éducation aux risques liés à la présence de restes explosifs (EORE). 

« J'espère passer plus de temps dans les activités d'été et écouter d'autres histoires passionnantes, que j'ai tant aimées. Lorsque je participais aux activités musicales, j'ai pris le micro et fait semblant de chanter ! Le son est sorti à ce moment-là, et j'ai espéré que ma voix parviendrait à ma mère ; elle me manquait. »
Lamar Zyara, 12 ans, malentendante, qui a participé aux activités récréatives d’été.

Résultats:

•    30 activités récréatives inclusives organisées
•    1’860 dont 700 enfants handicapés, dans les 5 gouvernorats de la bande de Gaza
•    1’800 kits de soutien psychosocial et récréatifs ont été distribué aux enfant qui n’ont pas pu rejoindre les activités d’été à cause de la Covid-19, de leur état de              santé, etc.

En coopération avec le comité d'urgence composé de 19 organisations locales, nous avons également distribué 586 kits de prévention et de protection contre les infections (masques, gel hydro-alcoolique, etc.) et 677 kits non alimentaires (dont des kits de premiers secours et d'hygiène) pour les familles déplacées. Cinq prestataires de services ont été soutenus par HI et ont reçu des équipements de protection. 1’085 aides à la mobilité (béquilles, fauteuil roulant, etc.) et des couches pour l’incontinence ont été fournis aux personnes blessées.
 

Published on: 3 novembre 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Sreyka a perdu sa jambe dans un accident en rentrant de l'école Inclusion Réadaptation

Sreyka a perdu sa jambe dans un accident en rentrant de l'école

Victime d’un chauffard, Sreyka a dû être amputée de la jambe gauche pour avoir la vie sauve. Nous lui avons fabriqué une prothèse, lui permet de retrouver son sourire et les bancs de l’école.

40 ans d’engagement Inclusion Mines et autres armes Réadaptation

40 ans d’engagement

Handicap International est née le 19 juillet 1982, dans un camp de réfugiés en Thaïlande. Notre première opération est lancée pour faire face à l’injustice que vivent des milliers de civils mutilés par l’explosion de mines antipersonnel. 40 années plus tard, notre organisation compte plus de 5’000 collaborateurs qui agissent pour un monde solidaire et inclusif dans une soixantaine de pays. 40 années d’engagement pour accompagner les personnes handicapées, promouvoir le respect de leur dignité et défendre leurs droits fondamentaux.

Le jeu : un outil pour prévenir les conséquences de la malnutrition
© Parany Photo / HI
Prévention Réadaptation

Le jeu : un outil pour prévenir les conséquences de la malnutrition

La malnutrition sévère a retardé la croissance et le développement de Sosiany. Nous utilisons la thérapie de stimulation et le jeu actif pour l'aider à prévenir les conséquences à long terme.