Goto main content
 
 

Séisme au Maroc : focus sur la réadaptation après la catastrophe

Réadaptation Urgence
Maroc

Nous apportons une aide en réadaptation aux victimes du séisme ayant frappé le pays en septembre, à travers la mise en place d’unités mobiles médicales appelées « caravanes ».

Une partie de la montagne est écroulée, les habitations sont détruites.

Prise de vue d'un douar, situé à Amizmiz dans la province d'Al Haouz, touché par le séisme qui a frappé le Maroc le 8 septembre 2023. | © M. Itouhar / HI

D'importants besoins en réadaptation et des conditions de vie difficiles 

La continuité de soin, cruciale pour se rétablir

Les autorités marocaines ont réalisé un travail considérable pour répondre aux besoins immédiats de la population. Malheureusement les soins et spécialistes de réadaptation sont surtout centralisés dans les grandes villes. Ainsi, même lorsque les patients ont été transférés à l’hôpital après le séisme, la plupart sont retournés chez eux sans qu’une continuité de soins ne leur ait été garantie.

Notre enjeu se situe là : aller à la rencontre de l’ensemble de ces personnes pour faire le suivi des soins qui leur ont été prodigués, soulager ceux qui n’ont pas été pris en charge correctement pour éviter des handicaps durables et fournir des aides à la mobilité (béquilles, cannes, fauteuils roulants…) à ceux qui en ont besoin.

Des conditions qui mettent à rude épreuve les blessés

Dans les provinces les plus touchées par le séisme, les habitations et infrastructures des communes ont été détruites – les habitants n’ont pas d’autres choix que de rester sous leurs tentes.

Un quotidien éprouvant, tant par le froid dans cette région que par le manque de confort, qui ne permet pas aux personnes blessées de se rétablir comme il le faudrait. Par ailleurs, les conditions matérielles des interventions sont toujours en mode urgence, il est plus difficile de prodiguer des soins de physiothérapie en tentes ou en extérieur. Même si les équipes s’adaptent autant qu’elles le peuvent, le manque d’intimité et de structure « en dur » rend les séances plus compliquées pour les patients.

Déploiement des activités post-urgence

De multiples interlocuteurs pour couvrir un large territoire

Nous intervenons dans trois provinces et travaillons aujourd’hui avec deux partenaires marocains. Ce sont leurs équipes qui interviennent directement auprès des populations. Notre organisation s’est chargée de leur formation, pour que leurs interventions soient adaptées aux particularités de la prise en charge de personnes blessées par un séisme et en contexte de post-urgence.

Des résultats encourageants pour les premières « caravanes »

Les caravanes sont composées d’équipes, avec deux physiothérapeutes, deux psychologues et de trois agents de notre partenaire (Réseau national de réadaptation à base communautaire), ont une capacité d’accueil de 20 personnes chaque jour pour répondre aux standards de qualité.

Depuis le lancement du projet, 7 « caravanes » ont été organisées, soit plus de 210 personnes accompagnées.

Published on: 20 mars 2024
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Srey Neang : une prothèse pour aller à l’école
© Stephen Rae / HI
Réadaptation Santé

Srey Neang : une prothèse pour aller à l’école

Srey Neang a été amputée de la jambe après avoir été blessée dans l’explosion d’un engin explosif, alors qu’elle avait 4 ans. Nous avons appareillé la petite fille qui peut désormais se rendre chaque jour à l’école à vélo et rêve de devenir médecin. 

“Le nombre de personnes handicapées augmentera de manière significative”
© S. Sulaiman / HQ
Urgence

“Le nombre de personnes handicapées augmentera de manière significative”

Maria Marelli, notre physiothérapeute et spécialiste de la petite enfance basée à Genève, était récemment à Rafah pour évaluer la situation. Pourtant forte d'une longue expérience de terrain, elle a été ébranlée par ce qu'elle a vu sur place : elle nous décrit une crise humanitaire catastrophique où les besoins essentiels (eau, nourriture, abris) ne sont plus accessibles.

Nous distribuons 200 aides à la mobilité à l'hôpital Al-Shifa à Gaza city
© HI
Urgence

Nous distribuons 200 aides à la mobilité à l'hôpital Al-Shifa à Gaza city

La situation dans la bande de Gaza est catastrophique. Nous tentons de surmonter les problèmes d’accès pour apporter une aide cruciale aux blessés.