Goto main content
 
 

Ukraine : les civils doivent être protégés des bombardements et des pilonnages en zones peuplées

Mines et autres armes
Ukraine

Nous sommes scandalisés par l'intensification des attaques russes qui ont touché des civils et des infrastructures civiles dans des zones peuplées au cours des dernières semaines.

Grandes destructions en Ukraine (mars 2022).

Grandes destructions en Ukraine (mars 2022). | © V. de Viguerie / HI

"Nous condamnons fermement l'utilisation des armes explosives en zones peuplées et ses conséquences sur les civils et les infrastructures civiles en Ukraine. Nous demandons l'arrêt immédiat des bombardements et des pilonnages russes, qui se sont multipliés à un rythme effrayant au cours des dernières semaines, avec des effets dévastateurs sur les civils. La protection des civils pendant les conflits armés est le fondement du droit international humanitaire : les attaques indiscriminées ou délibérées contre les civils sont interdites par le droit international. Les armes explosives lourdes ne doivent pas être utilisées dans les zones peuplées. Nous demandons également à toutes les parties au conflit de ne pas utiliser de mines antipersonnel et d'armes à sous-munitions, qui sont interdites respectivement par les conventions d'Ottawa et d'Oslo." Alma Taslidzan, notre Responsable du Plaidoyer désarmement 

Les attaques russes contre les civils et les infrastructures civiles se sont intensifiées ces dernières semaines :

Du 24 février 2022 au 18 juin 2023, le Haut-Commissariat aux droits de l'homme a enregistré 24'862 victimes civiles en Ukraine, dont 9083 morts et 15'779 blessés. La grande majorité des victimes civiles de la guerre est le résultat de l'utilisation d'armes explosives dans des zones peuplées. 

Les bombardements et les tirs d'artillerie dans les zones urbaines ont des effets durables

L'utilisation d'armes explosives en zones peuplées a de graves répercussions : les blessés ont besoin de soins médicaux et psychosociaux spécialisés. Les armes explosives endommagent ou détruisent les installations de soins de santé, ce qui entrave la fourniture de soins médicaux. Les logements et les infrastructures essentielles - traitement de l'eau et des eaux usées, systèmes d'approvisionnement en électricité - sont endommagés ou détruits, ce qui accroît le risque de maladies. Les écoles sont endommagées ou détruites, ce qui perturbe ou prive l'accès à l'éducation. Les populations sont forcées de quitter leur domicile pendant de longues périodes et dans des conditions précaires. Les armes explosives laissent derrière elles des munitions non explosées qui tuent et blessent des civils longtemps après la fin des hostilités. Cette contamination empêche ou retarde les travaux de reconstruction, la production agricole et le retour des personnes déplacées. La contamination et la destruction des infrastructures vitales entravent également l'acheminement de l'aide humanitaire indispensable. 

Published on: 27 juillet 2023
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : l’utilisation des armes explosives ou les bombardements quotidiens et l’ampleur de la contamination isolent des villages, de nombreuses personnes âgées attendent près du front
© M.Monier / HI
Mines et autres armes Santé Stop Bombing Civilians Urgence

Ukraine : l’utilisation des armes explosives ou les bombardements quotidiens et l’ampleur de la contamination isolent des villages, de nombreuses personnes âgées attendent près du front

L'utilisation massive d'armes explosives en Ukraine a détruit des routes, des hôpitaux, des écoles et isolé des régions entières. Nous attirons l'attention sur les dangers liés aux munitions non explosées ainsi que sur les besoins exacerbés des personnes qui n’ont pas pu fuir les zones de combat. 

Une journée dans la peau de nos démineurs
© A. Stachurski / HI
Mines et autres armes

Une journée dans la peau de nos démineurs

Glissez-vous dans la tenue de protection de nos démineurs et démineuses au Sénégal pour vivre une journée à leurs côtés.

Kira, Storm, Fisti et Tini : rencontrez nos nouveaux collègues démineurs au Sénégal
© A. Stachurski / HI
Mines et autres armes

Kira, Storm, Fisti et Tini : rencontrez nos nouveaux collègues démineurs au Sénégal

La truffe au vent et l’œil pétillant, les quatre chiens s’entraînent dans la végétation luxuriante de Casamance. Bientôt, ils démineront aux côtés de notre équipe.