Goto main content
 
 

Vietnam : une application pour dépasser les barrières de la communication

Inclusion Innovation Insertion
Vietnam

Nous avons lancé l’application « Talk Tablet Pro », pour aider les personnes souffrant de troubles de la parole à communiquer avec leur entourage.

© HI

Beaucoup de personnes dans le monde se trouvent dans l’incapacité de communiquer en raison d'un handicap physique ou d'un autre problème de santé. Or, nous savons combien il est important de pouvoir exprimer ses besoins, mais aussi de pouvoir participer à la vie sociale avec les personnes qui nous entourent. 

C’est pourquoi nous avons mis en place un projet de réhabilitation innovant au Vietnam, cofinancé par la fondation suisse Botnar. Ce projet permet aux utilisateurs-trices de se faire comprendre via une application de communication améliorée et alternative (CAA) : la Talk Tablet Pro, basée sur des symboles :

Retrouver la parole grâce à une application

Comme illustré ci-dessus, l’application affiche diverses cases contenant des images et des symboles qui représentent différentes actions, mots ou phrases. L'utilisateur-trice peut ensuite sélectionner ce qu’il veut dire, par exemple : « allons manger » ou « je voudrais aller au parc ». Il lui suffit de taper sur les symboles qui correspondent, c’est la tablette qui se charge ensuite de lire la phrase.

L’application permet ainsi de faire tomber des barrières de communication pour les personnes ayant des difficultés d’élocution. Afin de les aider et de les accompagner, nous avons formé des thérapeutes et des éducateurs spécialisés lors de formations de deux jours.

Une application pour tout le pays

Cette application est utilisée partout au Vietnam afin d’aider les enfants atteints d'infirmité motrice cérébrale ou d'autisme notamment, ou encore les adultes victimes d'un accident vasculaire cérébral ou de traumatismes cérébraux. Nous estimons qu'environ 40’000 enfants du pays pourraient bénéficier de l'application au fil du temps.

« Certaines personnes qui ont le plus besoin d'aide n'ont pas les moyens d’accéder à cette innovation », explique Didier Demey, directeur des opérations de HI au Vietnam. « Grâce à des donateurs, nous avons pu mettre gratuitement à disposition l'application et le matériel nécessaire pour l’utiliser ».

Published on: 21 décembre 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

«Rien sans nous» – aussi dans la coopération internationale
© CBM / Hayduk
Inclusion

«Rien sans nous» – aussi dans la coopération internationale

La Suisse adopte tous les quatre ans sa stratégie de coopération internationale (CI). En juin 2023, le Conseil fédéral a soumis son projet de stratégie de la CI 2025-28 à la consultation publique. Le 22 mai, il a présenté la nouvelle stratégie, mais une chose reste inchangée : les personnes en situation de handicap sont largement ignorées.

« Ma fille peut enfin aller à l'école »
© Infomercial Media / HI
Insertion Réadaptation

« Ma fille peut enfin aller à l'école »

Gina (nom d’emprunt) a 4 ans et vit en Ouganda. La petite fille a une maladie communément appelée « genoux cagneux », ce qui rend la marche douloureuse. Nous l’avons équipée d'orthèses genou-cheville-pied, imprimées en 3D.

10 ans après son entrée en vigueur en Suisse, la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées n'est toujours pas correctement mise en œuvre
©CBM/Hayduk
Inclusion

10 ans après son entrée en vigueur en Suisse, la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées n'est toujours pas correctement mise en œuvre

Le mercredi 15 mai, la Suisse fêtera le dixième anniversaire de l'entrée en vigueur de la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées. En la ratifiant, la Confédération s'est engagée à mettre pleinement en œuvre les droits des personnes handicapées, y compris dans ses programmes et projets de coopération internationale. Mais cet objectif est encore loin d’être réalisé.