Goto main content
 
 

Réduction de la violence armée 

Désarmement, déminage, protection des civils, #StopBombingCivilians.

70 civils sont tués ou blessés chaque jour par des armes explosives. Handicap International démine les terres, assiste les victimes et mène des campagnes de prévention auprès des populations locales et des Etats.

 

Notre rôle

1. Éducation aux risques

Nos équipes travaillent main dans la main avec les communautés locales pour sensibiliser les habitants aux risques des munitions non explosées afin de réduire les accidents.

2. Déminage et dépollution

Nos équipes de déminage ont pour mission de redonner aux populations locales la liberté de vivre, en toute sécurité.

3. Assistance aux victimes

Nous accompagnons durablement les survivants d’armes explosives, ainsi que leur famille et leur communauté, dans un processus d’inclusion qui comprend une assistance médicale, des services de réadaptation (incluant des prothèses et orthèses), l’accès à des activités sociales, éducatives, professionnelles, sportives, civiques et culturelles. Nous appuyions également les gouvernements pour la mise en place de politiques publiques en faveur des victimes de mines, en accord avec les obligations des traités internationaux.

4. Engagement politique 

En 1997, nous avons été colauréat du prix Nobel de la Paix en tant que membre fondateur de la Campagne internationale pour interdire les mines (ICBL), qui a permis la signature de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel. Nous avons ensuite participé activement à la Campagne pour l’interdiction des bombes à sous-munitions, qui a abouti à la Convention sur les armes à sous munitions. Nous assurons d’autre part le suivi de la mise en œuvre de ces traités, pour amener les États membres à s'acquitter de leurs obligations d’interdire leur utilisation. Nous plaidons également depuis 2015, avec le collectif INEW, pour l'adoption et la mise en application par les Etats d'une déclaration politique destinée à encadrer l’usage des armes explosives en zones peuplées.

6. Notre campagne #StopBombingCivilians 

Stop Bombing Civilians sensibilise la population et la classe politique au désastre humanitaire posé par l’utilisation des armes explosives en zones urbaines. Nous appelons les suisses à signer notre pétition internationale, déjà ralliée par plus de 500'000 personnes, et interpellons les parlementaires pour un engagement fort de la Suisse dans ce combat.

 

 

Nous innovons : les drones pour accélérer le déminage

Nos équipes au Tchad ont testé l’utilisation de drones pour accélérer le déminage et le retrait de restes explosifs de guerre. Une nouvelle méthode innovante qui permet de récolter de nouvelles informations sur les zones dangereuses pour rendre plus rapidement les terres à la population :

 

 

Votre don en action

50

​​​​​​​CHF

Vous participez au financement de l’éducation aux risques pour 10 personnes.

200

CHF 

Vous participez au financement du déminage de 100 m2 de terre.

1'000

CHF

Vous participez au financement d’un drone de détection.

 

Pays d'intervention​​​​​​​​​​​​​​

 Découvrez en cliquant sur la carte interactive, les 35 projets en lien avec les armes explosives  que nous menons dans 18 pays.



Chiffres clés ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

35

projets dans

18

pays​​​​​​​​​​​​​​

 ​​​​​123   

pays concernés par le fléau des armes explosives depuis 2011​​​​​​​

30

civils sont tués ou blessés chaque jour par des armes explosives​​​​​​​​​​​​​​

90%

des victimes de bombardements sont des civils​​​​​​​​​​​​​​

 

 

Vidéo du terrain​​​​​​​

Découvrez notre action de déminage en Colombie




Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

50 ans après la guerre du Vietnam, le Laos reste le pays le plus pollué au monde par des restes explosifs
© Sara Goldberg / HI
Mines et autres armes Mobilisation

50 ans après la guerre du Vietnam, le Laos reste le pays le plus pollué au monde par des restes explosifs

Le 27 janvier 2023 marque le 50ème anniversaire des accords de Paix de Paris, qui ont scellé la fin de l'engagement des Etats-Unis dans la guerre du Vietnam. Entre 1964 et 1973, son voisin, le Laos, a été régulièrement bombardé par les avions militaires américains. Le Laos reste encore aujourd’hui le pays le plus pollué au monde par les armes à sous-munitions. Chaque jour, les civils de plus de 10’000 villages courent le risque d'être tués ou blessés par des restes d'explosifs. Depuis 1983, nous soutenons les victimes de restes explosifs.

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes
© G. Lordet / HI.
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes

83 États, dont la Suisse, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin l’accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Pour notre organisation, c'est une reconnaissance du lourd tribut des bombardements payés par les civils. Les États doivent commencer à travailler immédiatement à la mise en œuvre effective de leurs engagements.

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive
© HI
Mines et autres armes

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive

Le rapport 2022 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines pour la septième année consécutive. Du 21 au 25 novembre 2022 aura lieu à Genève la 20ème conférence annuelle du Traité d'interdiction des mines avec les Etats parties qui se sont fixés l’objectif de parvenir à un monde sans mines d’ici 2025. Notre organisation, qui a reçu le prix Nobel de la paix avec d'autres organisations pour sa lutte contre les mines, appelle les États à user de leur influence diplomatique pour pousser les États qui ne sont pas parties au Traité à cesser d'utiliser cette arme aveugle.