Accès direct au contenu
 
 

Colombie

En Colombie, HI mène des activités de déminage, d’assistance aux victimes et d’inclusion économique. HI fournit également des services de réadaptation et de soutien en santé mentale aux réfugiés vénézuéliens qui vivent dans une situation d’extrême vulnérabilité.

Dans la région humide des montagnes d'Inzá, une démineuse réalise des opérations de déminage dans une zone contaminée.

Dans la région humide des montagnes d'Inzá, une démineuse réalise des opérations de déminage dans une zone contaminée. | © J. M. Vargas / HI

Actions en cours

En Colombie, pays fortement affecté par la violence armée, les mines et engins explosifs improvisés polluent de nombreuses régions et présentent un risque considérable pour les populations. Des milliers de personnes sont victimes de ce fléau chaque année. Pour y faire face, HI mène des activités de déminage dans cinq départements du pays, Cauca, Meta, Nariño, Antioquia et Acandi, pour permettre aux populations qui y vivent d’être de nouveau en sécurité sur leurs terres.

En parallèle, l’organisation accompagne ces communautés en organisant des sessions d’éducation aux risques liés aux mines et aux engins explosifs improvisés. De plus, HI soutient des projets communautaires visant à sécuriser les revenus des populations et à développer l’économie locale. Enfin, l’organisation facilite l’accès à des soins en réadaptation et en soutien psychosocial pour les victimes.

Dans un pays qui accueille plus de 1,8 millions Vénézuéliens, HI accompagne les réfugiés et les populations hôtes. L’organisation leur propose un soutien psychosocial et des soins de réadaptation spécialisés, dont des appareillages et des aides techniques à la mobilité comme des prothèses, des fauteuils roulants ou des déambulateurs. À Bogota, HI mène un projet de soutien aux enfants de réfugiés sans domicile fixe, pour leur fournir un lieu d’accueil, de soin et d’accès à l’éducation en vue de favoriser leur intégration scolaire. Par ailleurs, l’association œuvre aussi pour l’insertion économique des migrants, à travers l’accès à des services et aides financières. Enfin, HI organise des activités favorisant la cohésion sociale entre les réfugiés vénézuéliens et les populations colombiennes.

This widget will be displayed in the country page only

Paroles du terrain

Cultiver la paix dans un village libéré de la menace des mines
© J. M. Vargas / HI
Mines et autres armes

Cultiver la paix dans un village libéré de la menace des mines

Depuis 1998, 15 personnes, dont deux enfants, avaient été victimes de mines antipersonnel sur le territoire de la municipalité de Santander de Quilichao. Nous y avons déminé et libéré plus de 2500 m² de terres. Il s’agit du premier village déclaré libre de mines dans le nord du Cauca, en Colombie.

Cultiver du café sur des terres déminées
© J. M. Vargas / HI
Mines et autres armes

Cultiver du café sur des terres déminées

Il a fallu dix ans pour que Justiniano, un agriculteur colombien, se sente en sécurité sur ses terres. Grâce à nos opérations de déminage, sa plantation est aujourd'hui florissante.

Colombie : le déminage à Chaparral fait naître de nouveaux espoirs
© J. M. Vargas/HI
Mines et autres armes

Colombie : le déminage à Chaparral fait naître de nouveaux espoirs

Depuis octobre 2021, nous menons des opérations de déminage humanitaire dans El Cañón de Las Hermosas en Colombie. Grâce à notre travail d’enquête et aux opérations de déminage, les communautés pourront réutiliser leurs terres agricoles et pastorales.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI en Colombie

La Colombie est le deuxième pays au monde où les mines antipersonnel et les engins explosifs font le plus de victimes – on y recense plus de 12'000 victimes depuis 1990.

Depuis des décennies, la Colombie est touchée par un conflit prolongé entre le gouvernement national, les groupes d'insurgés Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), l'Armée de libération nationale (ELN) et un certain nombre d'organisations criminelles. En 2016, après plus de 50 ans de conflit, le gouvernement colombien a signé un accord de paix avec la plus grande guérilla du pays, les FARC. Cependant, plusieurs autres groupes armés restent actifs à travers le pays, entraînant une détérioration des conditions de sécurité dans les zones les plus reculées du pays, et les civils continuent de subir les conséquences humanitaires des violences en cours.

La Colombie est aujourd’hui le deuxième pays le plus miné au monde, juste après l’Afghanistan. Parmi les victimes de mines et d’engins explosifs, près de la moitié sont des civils et beaucoup vivent dans des zones reculées et sans accès direct aux centres de santé ni aux soins de réadaptation. HI, accréditée en juillet 2016 comme l’un des quatre acteurs officiels de déminage humanitaire dans le pays, mène depuis des opérations de déminage des terres polluées et d’éducation aux risques de mines.

Plus d’un tiers des réfugiés vénézuéliens dans le monde vivent aujourd’hui en Colombie, où ils sont plus de 1,8 millions, vivant parfois en situation de grande précarité. C’est notamment le cas des personnes handicapées ou vulnérables, comme les mères célibataires. Des travaux sont entrepris pour intégrer les populations vulnérables et rendre la société plus inclusive. Toutefois, des inégalités subsistent pour les personnes handicapées, notamment dans l’accès à l’emploi, en particulier dans les zones rurales. De plus, une part importante de la population n’a pas accès à l’éducation, en particulier chez les enfants handicapés.

Nombre de personnels de HI : 183

Date d’ouverture du programme : 1998

Nos actions
pays
par pays