Goto main content
 
 

« Nous sommes très touchés par la situation »

Urgence
Ukraine

Nos équipes soutiennent à l’ouest de l’Ukraine, un centre d’accueil pour enfants polyhandicapés, qui a accueilli 42 enfants supplémentaires évacués de Louhansk. Après l'aide d'urgence, nous prévoyons un soutien à long terme pour les personnes déplacées.

Des soignants font faire des exercices de réadaptation à des enfants polyhandicapés, dans un centre d’accueil à l’ouest de l’Ukraine.

Des soignants font faire des exercices de réadaptation à des enfants polyhandicapés, dans un centre d’accueil à l’ouest de l’Ukraine. | © HI

Accueillir et accompagner des enfants polyhandicapés

« Nous sommes confrontés à des situations dramatiques, » raconte Çaglar Tahiroglu, experte en santé mentale et soutien psychosocial, qui coordonne un projet santé de HI en Ukraine.

Avant le début de la guerre, seuls 10 enfants vivaient dans l’établissement : ils sont 52 aujourd’hui. "Quand ils sont arrivés, les enfants étaient stressés et facilement irritables. Beaucoup se sentent désormais plus stables émotionnellement, mais certains ont encore du mal à s'adapter. Nous manquons d'informations sur leur état de santé et leurs antécédents de soins, car les dossiers médicaux ont été perdus lors de l'évacuation. Cela rend leur traitement plus difficile", rapporte Olga, la directrice médicale du foyer. L'établissement n'a pas encore reçu de fonds supplémentaires et les équipes locales n'ont pas eu le temps de se préparer à leur arrivée.

« Nous accueillons des enfants qui ont des déficiences intellectuelles sévères, » explique Olga, directrice médicale du centre d’accueil. « Certains de ces enfants sont orphelins, d’autres nous ont été confiés par leurs parents, afin que nous puissions répondre aux besoins spécifiques liés à leur polyhandicap. »

Renforcer les services de soins

Notre équipe d'urgence adopte une approche holistique du bien-être des enfants. Le plus grand défi consiste à favoriser leur développement personnel et à leur apporter un soutien psychique et psychosocial. Pour ce faire, les équipes de soutien mental et psychosocial de Handicap International organisent par exemple des jeux en petits groupes afin d'entraîner et de stimuler leurs capacités émotionnelles, linguistiques, cognitives et interpersonnelles. Nous avons également augmenté les ressources humaines du foyer et collaboré avec une entreprise de nettoyage afin que les équipes puissent passer moins de temps à faire le ménage et plus de temps précieux avec les enfants. En outre, nous formons le personnel aux soins particuliers à apporter aux enfants.

Intervenir dans la durée

« Il s’agit d’une aide d’urgence, déployée très rapidement par HI pour couvrir les premiers besoins, » dit Çaglar. « Une fois que nous aurons stabilisé nos actions dans le centre, nous souhaitons poursuivre notre intervention. Nous souhaitons notamment proposer des formations et continuer à améliorer les pratiques de soin. »

 

Published on: 5 mai 2022

AIDEZ-NOUS

 

 

Urgence Ukraine Urgence Ukraine Urgence Ukraine Urgence Ukraine

Pour faire face à cette crise majeure, nous avons besoin de vous.
Aidez-nous à intervenir auprès de la population civile ukrainienne.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire
© HI
Urgence

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire

STATEMENT : Malgré les appels répétés de chefs d'État, de représentants des Nations unies et des ONG humanitaires à Israël pour qu'il s'abstienne d'étendre son offensive terrestre à Rafah, les troupes israéliennes sont entrées dans le gouvernorat le 7 mai. Plus de 1,5 million de personnes, dont 600'000 enfants, sont gravement menacées ; plus de 450'000 Palestiniens ont fui Rafah depuis qu’Israël a émis des « ordres d’évacuation » illégaux le 6 mai. Alors que l’armée israélienne a déjà pris le contrôle de zones urbaines à l’intérieur de Rafah, l’émission de nouveaux « ordres d’évacuation » le 11 mai prépare le terrain pour une nouvelle avancée de l’invasion militaire, qui conduira à l’effondrement total des services vitaux. L’offensive militaire israélienne a interrompu l’accès de l’aide à Gaza par les points de passage de Rafah et de Kerem Shalom/Karm Abu Salem.

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »
© HI
Urgence

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »

Les forces de défense israéliennes demandent à des dizaines de milliers de Gazaouis, réfugiés dans l'est de Rafah, d'évacuer temporairement vers une soi-disant « zone humanitaire », en prévision de l’invasion de la ville.

Il n'y a pas d'endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable
© HI
Stop Bombing Civilians Urgence

Il n'y a pas d'endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable

Alors que la guerre à Gaza entre dans son septième mois, nous exprimons notre profonde inquiétude quant à la sécurité des milliers de familles qui pourraient être forcées de quitter Rafah pour se rendre à Khan Younès et dans d'autres zones de la bande de Gaza.