Goto main content
 
 

Bangladesh: Handicap International mobilisée auprès des Rohingyas

Urgence

Près de 400'000 Rohingyas sont arrivés au Bangladesh depuis fin août, fuyant la Birmanie voisine. Handicap International intervient dans ce contexte d’urgence et apporte un soutien à ces familles, dont les besoins sont immenses.

Photo archive: camp de réfugiés de Kutupalong, Bangladesh | (c) S. Ahmed / Handicap International

Près de 400'000 personnes de la minorité Rohingyas ont traversé la frontière pour venir trouver refuge au Bangladesh depuis fin août dernier. Ces nouveaux arrivants, qui rejoignent les centaines de milliers de Rohingyas déjà présents dans le pays (entre 300'000 et 500'000 personnes) ont besoin de nourriture, d’eau potable, d’un accès aux installations sanitaires, de soins de santé, de séances de réadaptation et d’un logement.

> Près de 10'000 personnes aidées

Active depuis 2007 dans les deux camps de réfugiés, les abris de fortune et les communautés d’accueil à Teknaf et à Ukhiya (districts de Cox Bazar), Handicap International mobilise actuellement ses équipes auprès des nouveaux arrivants. L’association identifie les personnes les plus vulnérables (enfants, femmes enceintes, femmes isolées, personnes âgées ou handicapées, etc.) et évalue leurs besoins (santé, réadaptation, logement,etc.). Elle distribue des kits de protection (comprenant notamment des lampes torches, matelas et couvertures), des kits d’hygiène (savon, eau, etc.), et des kits logement (bambous, bâches, etc.), fournit des aides à la mobilité (béquilles, déambulateurs, etc.) et mène des séances de réadaptation auprès de 1'850 ménages, soit près de 10'000 personnes.

L’association propose également un soutien psychologique aux personnes les plus fragiles afin de les aider à surmonter leurs traumatismes. Handicap International oriente aussi les personnes ayant des besoins spécifiques (accès à l’éducation, etc.) auprès d’organisations partenaires capables de les prendre en charge. Pour Handicap International, la priorité est d’être auprès des familles les plus fragiles, qui ont besoin d’un soutien concret et immédiat.

Face à l’afflux quotidien extrêmement élevé de Rohingyas au Bangladesh – 15'000 nouveaux arrivants par jour, Handicap International va renforcer son intervention afin de pouvoir répondre aux besoins grandissants de ces populations.

Published on: 15 septembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L’importance de la réadaptation en temps de guerre
© S. Hejji - HQ / HI
Urgence

L’importance de la réadaptation en temps de guerre

De retour à Genève après une mission à Gaza en mars avec Handicap International, j’ai été ébranlée par ce que j’ai vu : la situation est catastrophique. Sans une aide humanitaire conséquente et inclusive, le nombre de personnes en situation de handicap va augmenter de manière significative. 

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza
© Handicap International
Urgence

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza

Handicap International/Humanity & Inclusion (HI) est profondément attristée et indignée par la mort de notre collègue, Muna, et de toute sa famille après que les forces israéliennes ont bombardé sans discernement sa maison dans le sud de Deir Al-Balah, à Gaza, le 8 juin. Muna, travailleuse sociale dévouée, aidait des centaines de familles et d'enfants déplacés, y compris des enfants handicapés. Cet incident tragique marque la deuxième perte d'un membre du personnel de HI depuis le 7 octobre, après un autre incident survenu en décembre 2023, lorsqu'une autre collègue et ses quatre enfants ont été tués à Nuseirat, dans la bande de Gaza.

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire
© HI
Urgence

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire

STATEMENT : Malgré les appels répétés de chefs d'État, de représentants des Nations unies et des ONG humanitaires à Israël pour qu'il s'abstienne d'étendre son offensive terrestre à Rafah, les troupes israéliennes sont entrées dans le gouvernorat le 7 mai. Plus de 1,5 million de personnes, dont 600'000 enfants, sont gravement menacées ; plus de 450'000 Palestiniens ont fui Rafah depuis qu’Israël a émis des « ordres d’évacuation » illégaux le 6 mai. Alors que l’armée israélienne a déjà pris le contrôle de zones urbaines à l’intérieur de Rafah, l’émission de nouveaux « ordres d’évacuation » le 11 mai prépare le terrain pour une nouvelle avancée de l’invasion militaire, qui conduira à l’effondrement total des services vitaux. L’offensive militaire israélienne a interrompu l’accès de l’aide à Gaza par les points de passage de Rafah et de Kerem Shalom/Karm Abu Salem.