Goto main content
 
 

Broken Chair, porte-parole de Handicap International, tristement de retour dans l’actualité

Stop Bombing Civilians
International Suisse

Broken Chair, symbole des victimes de mines antipersonnel sur la place des Nations à Genève, revient malheureusement en une de l’actualité. La décision du gouvernement américain d’utiliser de nouveau les mines va mettre en péril la vie des civils en zone de guerre. Il est alors important de se rappeler du rôle essentiel de ce monument de la Genève internationale.

Broken Chair

Broken Chair | (c) Carole Parodi / HI

Broken Chair : porte-parole de Handicap International 

Broken Chair est née en 1997 suite à la volonté de Handicap International (HI) d’alerter l’opinion publique et la communauté internationale sur l’importance et l’urgence de mettre fin à l’utilisation des mines antipersonnel. C’est le sculpteur Daniel Berset qui réalisa cette œuvre symbolique de la Genève internationale.

Le traité d’Ottawa comme mécanisme politique crédible

Le traité d’Ottawa interdit l’acquisition, la production, le stockage et l’utilisation des mines antipersonnel. Signé par 164 États en 1997, il a permis de diviser le nombre annuel de victimes par 10 en 15 ans, de dépolluer au moins 2’200 km² de terres minées et de détruire 54 millions de mines stockées par les États (i).

Le choc de la décision du gouvernement américain

La multiplication des conflits depuis 2014 augmente l’utilisation des mines et le nombre de victimes (ii). Cette situation s’aggrave aujourd’hui avec la décision du gouvernement américain du 31 janvier 2020 d’utiliser de nouveau les mines antipersonnel. 
Handicap International dénonce fortement cette politique et dit NON aux mines en lançant une pétition demandant à l’administration américaine d’annuler cette décision. 

Broken Chair : un message direct et impressionnant (iii)

  • Le cri désespéré des populations massacrées par la violence militaire, en référence notamment à l’usage des armes explosives en zone peuplée. Consultez notre rapport de l’observatoire pour en savoir plus; 
  • de la dignité - face à la brutale adversité - des victimes, de leur famille et de leur communauté, qui force le respect de tous. Retrouvez le témoignage de Fatehia pour en savoir plus; 
  • de l’obligation faite aux Etats de protéger les populations civiles et de porter secours aux victimes des conflits qui se multiplient. Retrouvez notre article sur la Conférence de Vienne sur la "Protection des civils dans les guerres urbaines";
  • de l’ardente ambition - qui doit mobiliser responsables politiques et citoyens au plan international - d’un accompagnement durable des personnes et des familles meurtries, fragilisées ou déstabilisées par les conflits, afin de leur permettre de retrouver l’autonomie à laquelle elles ont droit. Consultez notre rapport sur l’accompagnement des travailleurs humanitaires;
  • de la vigilance des citoyens et des organisations de la société civile pour que les Etats assument leurs responsabilités et tiennent leurs engagements. Retrouvez notre rapport de l’évènement de mobilisation citoyenne contre la politique de Trump.

Broken Chair toujours plus vulnérable 

HI a organisé un rassemblement citoyen le 13 février 2020 afin d’alerter l’opinion publique et la communauté internationale de cette décision révoltante du gouvernement américain. Victime d’une mine antipersonnel, Gniep Smoeun,  l’une des premières personnes appareillée par HI dans les années 80 a porté la voix des victimes aux côtés de Broken Chair.

Vidéo de l'évènement "Non aux mines!" du 13 février 2020

 

(i) Données Handicap International 

(ii) Selon le rapport 2019 de l'Observatoire des mines 

(iii) Voir l'article détaillé "Broken Chair", la sculpture troublante et digne érigàe sur la place des Nations, HI, avril 2016. 

 

 

Published on: 25 février 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Rétrospective 2022 - Merci pour votre générosité Inclusion

Rétrospective 2022 - Merci pour votre générosité

En 2022, nous avons fêté nos 40 ans d'engagement auprès des plus vulnérables. 2022, c'est aussi les 25 ans de la signature du Traité contre les mines et de l'obtention du prix Nobel de la paix. Le combat pour la protection des civils continue avec la signature de la Déclaration politique contre le bombardement des civils. Nos équipes ont aussi fait face aux urgences humanitaires aux côtés des victimes : en Ukraine, au Pakistan suite aux inondations exceptionnelles et à Madagascar face à l'extrême sècheresse. En 2022, grâce à vous, plus de 3 millions de personnes ont bénéficié de nos programmes dans près de 60 pays.

25 ans du traité d’Ottawa : La lutte contre les mines antipersonnel se poursuit Droit Événement

25 ans du traité d’Ottawa : La lutte contre les mines antipersonnel se poursuit

Il y a 25 ans, l'adoption du traité d'interdiction des mines - dit traité d'Ottawa - a marqué une victoire diplomatique sans précédent contre cette arme des lâches. Le traité a entraîné une baisse du nombre de victimes, la destruction de millions de mines et laisse espérer la fin de leur utilisation. Depuis 2014, l'utilisation des mines a fait sa réapparition dans les conflits, avec une augmentation conséquente du nombre de victimes. De nouveaux défis sont apparus, avec l'utilisation croissante d'engins explosifs improvisés et une contamination étendue dans les zones de guerre. Le 25e anniversaire du traité d'Ottawa est l'occasion d'exhorter les États à intensifier leurs efforts et à mettre un terme définitif à l'utilisation des mines antipersonnel.

Un don pour Handicap International sur Shopdonation
© Adobe Stock
Événement

Un don pour Handicap International sur Shopdonation

Faire ses achats en ligne pour les fêtes en faisant un don ? C’est possible et gratuit grâce à ShopDonation !