Goto main content
 
 

Celine van Till, miss Suisse handicap 2012 court pour nous

Handicap International participe le 29 mai prochain pour la 2ème fois à la Race for Gift à Genève. Cette année, nous sommes heureux de compter parmi nos coureurs Miss Suisse handicap 2012 Celine van Till.

Celine van Till aux côtés de Jean-Baptiste Richardier, co-fondateur de Handicap International (à gauche) et Bernard Poupon, président de Handicap International Suisse (à droite)

Celine van Till aux côtés de Jean-Baptiste Richardier, co-fondateur de Handicap International (à gauche) et Bernard Poupon, président de Handicap International Suisse (à droite) | (c) Handicap International

"Cette course est un défi pour moi explique Celine van Till. Ayant un handicap physique, je n'ai jamais couru 10km! "Je cours pour les enfants victimes d'armes explosives. Par votre don, vous me motivez à me dépasser et vous soutenez directement la lutte contre les armes explosives menée par Handicap International. Un immense merci!"

Pour cette nouvelle édition, Handicap International souhaite attirer l'attention du public sur les ravages des armes explosives utilisées pendant les conflits dans les villes et zones urbaines. Chaque année, leur utilisation fait des dizaines de milliers de victimes parmi les civils. Face à l’ampleur de la tâche, nous travaillons avec acharnement, mais nous manquons de moyens. Au travers de Celine et de nos autres coureurs, nous vous proposons de soutenir les victimes d’armes explosives comme la petite Safa, 7 ans, amputée de la jambe droite après la pulvérisation de sa maison par une roquette en Syrie. Aujourd’hui, elle a fui avec sa famille en Jordanie où elle est suivie par nos équipes.

Safa

Encouragez Celine en faisant un don sur sa page personnelle de collecte: Celine van Till/Race for Gift. Nous vous invitons également à encourager nos autres coureurs en cliquant sur "Pages de collecte" en bas de cette page.
Plus d'informations sur Race For Gift.
Published on: 3 mai 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire
© HI
Urgence

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire

STATEMENT : Malgré les appels répétés de chefs d'État, de représentants des Nations unies et des ONG humanitaires à Israël pour qu'il s'abstienne d'étendre son offensive terrestre à Rafah, les troupes israéliennes sont entrées dans le gouvernorat le 7 mai. Plus de 1,5 million de personnes, dont 600'000 enfants, sont gravement menacées ; plus de 450'000 Palestiniens ont fui Rafah depuis qu’Israël a émis des « ordres d’évacuation » illégaux le 6 mai. Alors que l’armée israélienne a déjà pris le contrôle de zones urbaines à l’intérieur de Rafah, l’émission de nouveaux « ordres d’évacuation » le 11 mai prépare le terrain pour une nouvelle avancée de l’invasion militaire, qui conduira à l’effondrement total des services vitaux. L’offensive militaire israélienne a interrompu l’accès de l’aide à Gaza par les points de passage de Rafah et de Kerem Shalom/Karm Abu Salem.

10 ans après son entrée en vigueur en Suisse, la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées n'est toujours pas correctement mise en œuvre
©CBM/Hayduk
Inclusion

10 ans après son entrée en vigueur en Suisse, la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées n'est toujours pas correctement mise en œuvre

Le mercredi 15 mai, la Suisse fêtera le dixième anniversaire de l'entrée en vigueur de la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées. En la ratifiant, la Confédération s'est engagée à mettre pleinement en œuvre les droits des personnes handicapées, y compris dans ses programmes et projets de coopération internationale. Mais cet objectif est encore loin d’être réalisé.

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »
© HI
Urgence

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »

Les forces de défense israéliennes demandent à des dizaines de milliers de Gazaouis, réfugiés dans l'est de Rafah, d'évacuer temporairement vers une soi-disant « zone humanitaire », en prévision de l’invasion de la ville.