Goto main content
 
 

Channa : accompagnée sur la durée par Handicap International

Bénéficiaires
Cambodge

Lorsqu'elle a un an et demi, un de nos collaborateurs rencontre Channa et la conduit au centre de réadaptation à Kampong Cham au Cambodge. Peu de temps après, Channa reçoit sa première prothèse et peut faire ses premiers pas. Aujourd'hui, Channa a onze ans, c'est une enfant joyeuse et enjouée qui va à l'école comme ses petits camarades. Elle vient de recevoir sa dixième prothèse adaptée à sa croissance.

Channa à 11 ans devant le centre de réadaptation de Kampong Cham

Channa à 11 ans devant le centre de réadaptation de Kampong Cham | © Stephen Rae / HI

Née prématurément, Channa pèse à peine plus d'un kilo lorsqu'elle vient au monde, et présente une grave malformation à la jambe gauche et aux doigts. Quelques jours seulement après sa naissance, le médecin doit prendre une décision lourde de conséquences : il faut amputer sa jambe. Un choc pour ses parents. 

Au fin fond de son village natal, Channa grandit sous les yeux de ses parents désarmés. Sokra surprotège sa fille et souffre en silence lorsque les enfants du voisinage font leurs premiers pas. Sa fille, elle, ne pourra jamais marcher. Puis un jour, tout change.

« La première fois que l’agent social de Handicap International est venu m’expliquer qu’avec une prothèse, ma fille pourrait marcher, j’ai ressenti un immense soulagement. J’ai pensé que c’était merveilleux, que Channa pourrait avoir un avenir, elle aussi ! J’étais si triste de la voir se trainer par terre à l’âge où on apprend à marcher …», explique-t-elle. Channa, âgée d’un an et demi, apprend alors à faire quelques pas grâce à sa première prothèse.

Depuis, au fur et à mesure de sa croissance, Channa se rend régulièrement au centre d’appareillage géré par Handicap International à Kampong Cham pour y recevoir une nouvelle prothèse, adaptée à sa taille. Elle n’imagine pas sa vie sans cette fidèle compagne :

« Je suis si contente d’avoir ma prothèse. Cela change ma vie. C’est grâce à elle que je marche et que je peux sauter à la corde ! ».

Published on: 17 novembre 2021
2014 Nous accompagnons Channa depuis 2012. 

Nous accompagnons Channa depuis 2012. 

En pleine croissance, la petite fille a besoin de faire ajuster sa prothèse tous les six mois environ. Comme sur la photo où elle recevait sa troisième prothèse.

2017 Channa a sept ans.

Channa a sept ans.

 Elle se rend régulièrement au centre de réadaptation afin de faire contrôler sa prothèse.

2017 Channa a déjà reçu huit prothèses.

Channa a déjà reçu huit prothèses.

C′est une petite fille joyeuse, qui aime aller à l′école. Quand elle sera grande, elle souhaite devenir médecin.

2021 Channa a encore grandi.

Channa a encore grandi.

Nous lui offrons sa dixième prothèse. Si nous en sommes là, c′est grâce à vous. Merci !

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Sreyka a perdu sa jambe dans un accident en rentrant de l'école Inclusion Réadaptation

Sreyka a perdu sa jambe dans un accident en rentrant de l'école

Victime d’un chauffard, Sreyka a dû être amputée de la jambe gauche pour avoir la vie sauve. Nous lui avons fabriqué une prothèse, lui permet de retrouver son sourire et les bancs de l’école.

Notre rapport d’activité 2021 est disponible !
© S. Wohlfahrt / HI
Bénéficiaires

Notre rapport d’activité 2021 est disponible !

Notre rapport d’activité 2021 est désormais disponible et revient sur les temps forts de cette année. Catastrophes naturelles, conflits armés ou crises chroniques, nous sommes plus que jamais présents auprès des plus vulnérables. En 2021 notre organisation est venue en aide à plus de 3 millions de bénéficiaires à travers le monde et ce notamment grâce à vous !

Raschid peut enfin marcher
© HI
Bénéficiaires Réadaptation Santé

Raschid peut enfin marcher

La famille de Rashid a dû fuir le Congo en 2018 et vit depuis lors dans le camp de réfugiés de Kakuma au Kenya. Le garçon ne pouvait déjà pas marcher correctement lorsqu'il était petit, car ses genoux étaient déformés. Il n'avait pas d'amis et était souvent l'objet de moqueries de la part des autres enfants. En 2021, Rashid a été opéré et suit désormais une physiothérapie régulière. Il est l'un des 15'000 réfugiés de Kakuma dont HI s'occupe.