Goto main content
 
 

Covid-19 : l'expérience de HI pour aider à protéger les plus vulnérables

Santé Urgence
International

Handicap InternationaI (HI) évalue ses moyens d’action et souhaite mettre à profit son expertise des situations d’urgence et son expérience dans les situations épidémiques passées, afin de protéger les plus fragiles.

Image d'archive au Népal en 2015

Image d'archive au Népal en 2015 | © Dominique Pichard / HI (Archive HI)

Vous aussi, aidez les plus fragiles!

Mettre à profit notre expertise passée

Nous restons engagés auprès de nos bénéficiaires, tout en nous efforçant de maintenir nos activités, sans exposer nos équipes. Nous souhaitons mettre notre expertise de situations d’épidémie au profit des populations particulièrement exposées au Covid-19.  

HI est en effet intervenue plusieurs fois lors de grandes épidémies, notamment pour éviter leur propagation et pour protéger les populations. En Sierra Leone, en 2016, c'est sur le volet de contention de l’épidémie de fièvre Ebola que HI est intervenue. Les équipes présentes sur place ont notamment géré le seul service d'ambulances centralisé du pays, assurant le transport des patients et la désinfection de leurs logements contaminés. 

A travers des actions de mobilisation sociale et de sensibilisation, HI a également participé à la prévention des épidémies de choléra en Haïti après le séisme de janvier 2010 et au Pakistan après de terribles inondations en 2010. Dans ces deux cas, les séances d’information aux populations vulnérables se sont révélées essentielles.

Définir les modalités d’action

Aujourd’hui, face à la crise actuelle, inédite, l’association étudie les meilleures modalités d’intervention et l’adaptation des moyens nécessaires pour les mettre en œuvre. Nos interventions devraient s’inscrire dans les stratégies de réponse au Covid-19 mises en œuvre par les autorités nationales des pays concernés et par tous les acteurs de la réponse à la pandémie. 

Protéger les personnes les plus exposées au Covid-19

Un de nos objectifs sera la prise en compte des populations vulnérables, notamment les personnes âgées et les personnes handicapées, mais également les personnes vivant en très grande proximité dans des camps de réfugiés qui sont particulièrement à risque. 

Dans les pays les plus pauvres, la faiblesse des systèmes de santé alliés à des crises humanitaires fragilisent les populations. Le 19 mars, le Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guterres a lancé un cri d’alarme en ce sens, face à la progression de l’épidémie dans ces pays. Alors qu’en moyenne, 15 à 20% des patients doivent être hospitalisés (dont 6% nécessitent des soins intensifs), les systèmes de santé de ces pays, seuls, ne pourront pas faire face à la crise.

HI va donc contribuer à la prévention et veillera à adapter les messages de sensibilisation aux personnes handicapées et aux plus vulnérables. Nous devrions également intervenir en soutien à nos partenaires locaux, par exemple les associations de personnes handicapées, et aux autorités locales. 

Réunir les moyens d’action 

Des moyens supplémentaires, notamment financiers seront nécessaires, ainsi que des équipements particuliers, tels que ceux qui sont actuellement en pénurie dans le monde entier, et dont nous ne disposons qu’en très faibles quantités aujourd’hui. Mais nous mettrons tout en œuvre pour protéger le plus de personnes possible et pour contribuer à rompre la chaine de transmission du Covid-19. 

Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien! 

Les personnes handicapées sont plus vulnérables à la pandémie de Covid-19

Explications en vidéo de notre responsable santé et prévention Davide Olchini

Published on: 31 mars 2020

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L’importance de la réadaptation en temps de guerre
© S. Hejji - HQ / HI
Urgence

L’importance de la réadaptation en temps de guerre

De retour à Genève après une mission à Gaza en mars avec Handicap International, j’ai été ébranlée par ce que j’ai vu : la situation est catastrophique. Sans une aide humanitaire conséquente et inclusive, le nombre de personnes en situation de handicap va augmenter de manière significative. 

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza
© Handicap International
Urgence

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza

Handicap International/Humanity & Inclusion (HI) est profondément attristée et indignée par la mort de notre collègue, Muna, et de toute sa famille après que les forces israéliennes ont bombardé sans discernement sa maison dans le sud de Deir Al-Balah, à Gaza, le 8 juin. Muna, travailleuse sociale dévouée, aidait des centaines de familles et d'enfants déplacés, y compris des enfants handicapés. Cet incident tragique marque la deuxième perte d'un membre du personnel de HI depuis le 7 octobre, après un autre incident survenu en décembre 2023, lorsqu'une autre collègue et ses quatre enfants ont été tués à Nuseirat, dans la bande de Gaza.

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire
© HI
Urgence

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire

STATEMENT : Malgré les appels répétés de chefs d'État, de représentants des Nations unies et des ONG humanitaires à Israël pour qu'il s'abstienne d'étendre son offensive terrestre à Rafah, les troupes israéliennes sont entrées dans le gouvernorat le 7 mai. Plus de 1,5 million de personnes, dont 600'000 enfants, sont gravement menacées ; plus de 450'000 Palestiniens ont fui Rafah depuis qu’Israël a émis des « ordres d’évacuation » illégaux le 6 mai. Alors que l’armée israélienne a déjà pris le contrôle de zones urbaines à l’intérieur de Rafah, l’émission de nouveaux « ordres d’évacuation » le 11 mai prépare le terrain pour une nouvelle avancée de l’invasion militaire, qui conduira à l’effondrement total des services vitaux. L’offensive militaire israélienne a interrompu l’accès de l’aide à Gaza par les points de passage de Rafah et de Kerem Shalom/Karm Abu Salem.