Goto main content
 
 

Découvertes de nos projets au Rwanda

Inclusion Insertion
Rwanda

Notre directeur Daniel Suda-Lang ainsi qu’un membre de notre conseil d’administration, Jean-Marc Dougoud se sont rendus au Rwanda pour visiter nos projets en cours sur la thématique de la violence basée sur le genre, l’âge et le handicap. Lors de ce voyage d’une semaine, ils ont eu l’occasion de rencontrer nos équipes locales ainsi que d’échanger avec les bénéficiaires.

Découverte du projet de réinsertion professionnelle à Gasabo

Découverte du projet de réinsertion professionnelle à Gasabo, au nord de Kigali. | © HI

Historique de notre présence au Rwanda

Nos opérations au Rwanda ont commencé après les conséquences du génocide perpétré contre les Tutsis en juillet 1994. De 1994 à 1996, nous avons travaillé aux côtés de nombreuses autres ONG pour fournir une aide d'urgence à une population plongée dans une détresse, une misère et une pauvreté extrêmes. Puis de 1996 à 2000, le pays connaissant une période de relative stabilité sociale, politique et administrative, nous nous sommes engagés dans des activités à long terme visant à améliorer les conditions de vie de la population.

Depuis 2001, nous contribuons au développement du pays, en élargissant nos activités. Nous développons des projets de prévention de la violence par une approche communautaire de la santé mentale, nous promouvons l'éducation, la promotion de la réadaptation et de l'ergothérapie, la lutte contre la violence basée sur le genre, la protection des enfants contre les abus et la violence, la santé mentale dans les camps de réfugiés.

Le projet de violence basée sur le genre, l’âge et le handicap

C’est dans ce contexte, que Daniel Suda-Lang, notre directeur ainsi que Jean-Marc Dougoud, membre de notre conseil d’administration, ont eu l’occasion de se rendre au Rwanda. Ils ont visité les projets tournant autour du thème de la prévention et de la prise en charge des violences basées sur le genre, l’âge et le handicap via une approche de santé mentale communautaire. Ce projet en cours depuis environ 12 ans a déjà touché 11'000 bénéficiaires directs et 38'000 bénéficiaires indirects.

Notre équipe sur place, actuellement composée de 118 personnes, œuvre pour atteindre les objectifs de chaque projet. Il est essentiel que ces interventions en santé mentale soient facilement appliquées par des professionnels, des volontaires ainsi que des membres de la communauté en général. Les objectifs :

•    Renforcer les liens dans la communauté dont les ressorts traditionnels ont été rompus par le génocide.
•    Améliorer la santé mentale de la population rwandaise, notamment des femmes, en situation de vulnérabilités psychologiques et sociales, notamment celles exposées aux violences.

Pour cela, nos équipes en partenariat avec les communautés locales organisent de nombreuses activités comme celle que Daniel et Jean-Marc ont eu l’occasion de visiter au nord de Kigali à Gasabo. Des ateliers de production artisanale (habits, savon, sac à dos, etc.) sont par exemple organisés avec des personnes vulnérables comme des veuves, des femmes célibataires, des anciennes prostituées, dans un but d’inclusion. Nous donnons aussi des cours d’alphabétisation pour jeunes et adultes. Nos deux collègues suisses ont d’ailleurs assisté à une cérémonie de remise de diplômes, notamment d’un Monsieur de 60 ans !

Dans la région de Rutsiro, au nord-ouest du pays, Daniel et Jean-Marc ont eu l’occasion d’assister à des activités sur le thème de la violence conjugale. Des ateliers de médiation, de présentation des problèmes systémiques ainsi que des ateliers de cuisine pour hommes et femmes sont organisés pour tenter de remettre le système en question et le faire évoluer.

Un échange riche

Outre la beauté des paysages aperçus lors des trajets, Daniel et Jean-Marc ont été très touchés de discuter avec les personnes bénéficiant de ces projets. Ils ont également apprécié échanger avec nos collègues rwandais : ces échanges sont essentiels et riches pour notre compréhension des projets financés depuis la Suisse par la Direction du développement et de la coopération et avec le soutien de nos donateurs et donatrices privés.

Published on: 21 décembre 2022
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

10 ans après son entrée en vigueur en Suisse, la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées n'est toujours pas correctement mise en œuvre
©CBM/Hayduk
Inclusion

10 ans après son entrée en vigueur en Suisse, la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées n'est toujours pas correctement mise en œuvre

Le mercredi 15 mai, la Suisse fêtera le dixième anniversaire de l'entrée en vigueur de la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées. En la ratifiant, la Confédération s'est engagée à mettre pleinement en œuvre les droits des personnes handicapées, y compris dans ses programmes et projets de coopération internationale. Mais cet objectif est encore loin d’être réalisé.

Flore, convoyeuse: portrait d’une femme qui ne se met pas de barrières
© B. N. Lawson / HI
Inclusion

Flore, convoyeuse: portrait d’une femme qui ne se met pas de barrières

Flore est chargée d’assurer l’acheminement de matériel humanitaire au Burkina Faso, dans un contexte sécuritaire compliqué. Portrait d’une femme engagée, passionnée par son métier.

Pour une Suisse inclusive
© Jonathan Liechti
Inclusion

Pour une Suisse inclusive

Handicap International soutient “l’initiative pour l’inclusion” pour construire une Suisse sans discrimination. Rejoignez-nous dans cette démarche collective et signez l'initiative. Ensemble, faisons de la Suisse un pays où chacun a la possibilité de vivre pleinement, indépendamment de son handicap, pour créer une société plus juste et inclusive.