Goto main content
 
 

Découvrez les premiers pas de danse de Reema

Inclusion Insertion
Népal

Reema a été abandonnée à l’âge de 6 ans. Atteinte  d’une malformation congénitale, elle n’a fait ses premiers pas qu’à l’âge de 10 ans. 

© Elise cartuyvels/HI -2018

Aujourd’hui Reema est devenue une jeune fille débordante de joie, peut aller à l’école et s’entraine pour devenir danseuse. Avec notre soutien, elle a pu recevoir une prothèse et suivre des séances de réadaptation.

« Reema vivait dans un district à l’ouest du Népal, loin d’ici. Quand elle est arrivée à l’orphelinat, elle avait 6 ans. Son père est décédé quand elle était très petite, sa maman l’a abandonnée. Atteinte d’une malformation congénitale (phocomélie) – son pied était rattaché à son genou, elle ne savait pas se déplacer toute seule. Je la portais partout dans Katmandou. Je me rappelle encore les regards insistants dans la rue : ‘elle est déjà mère à son âge ?’ ‘cette enfant est une handicapée ’. Je considère Reema comme ma fille », raconte Uma, coordinatrice de l’orphelinat à Katmandou ». 

Après des années d’immobilité, Reema raconte son histoire à un journaliste local. C’est comme cela que nos équipes apprennent son histoire.

Premiers pas

Nous avons assuré son suivi en lui fournissant une prothèse et en lui organisant des séances de réadaptation.

« Pour la première fois, on a vu Reema marcher. Peu de temps après, elle s’est mise à la danse. Un miracle », se rappelle Uma.

Aujourd’hui, Reema poursuit ses cours de danse tous les matins avant l’école. Devenir danseuse est son rêve.

« Avec celui de retourner dans mon village natal, et de retrouver ma maman, mes frères et mes sœurs. J’imagine que je dois avoir une grande famille ».

Aujourd'hui, Reema danse !

 
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

«Rien sans nous» – aussi dans la coopération internationale
© CBM / Hayduk
Inclusion

«Rien sans nous» – aussi dans la coopération internationale

La Suisse adopte tous les quatre ans sa stratégie de coopération internationale (CI). En juin 2023, le Conseil fédéral a soumis son projet de stratégie de la CI 2025-28 à la consultation publique. Le 22 mai, il a présenté la nouvelle stratégie, mais une chose reste inchangée : les personnes en situation de handicap sont largement ignorées.

« Ma fille peut enfin aller à l'école »
© Infomercial Media / HI
Insertion Réadaptation

« Ma fille peut enfin aller à l'école »

Gina (nom d’emprunt) a 4 ans et vit en Ouganda. La petite fille a une maladie communément appelée « genoux cagneux », ce qui rend la marche douloureuse. Nous l’avons équipée d'orthèses genou-cheville-pied, imprimées en 3D.

10 ans après son entrée en vigueur en Suisse, la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées n'est toujours pas correctement mise en œuvre
©CBM/Hayduk
Inclusion

10 ans après son entrée en vigueur en Suisse, la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées n'est toujours pas correctement mise en œuvre

Le mercredi 15 mai, la Suisse fêtera le dixième anniversaire de l'entrée en vigueur de la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées. En la ratifiant, la Confédération s'est engagée à mettre pleinement en œuvre les droits des personnes handicapées, y compris dans ses programmes et projets de coopération internationale. Mais cet objectif est encore loin d’être réalisé.