Goto main content
 
 

Covid-19 : HI s’engage pour les plus fragiles

Insertion Santé Urgence
International

Les cas confirmés de la pandémie Covid-19 augmentent rapidement dans le monde entier. Aujourd’hui, 94% des 55 pays où Handicap International (HI) intervient sont touchés. Il est maintenant primordial d’empêcher maintenant une propagation incontrôlée de la pandémie. Nos équipes restent donc auprès de nos bénéficiaires partout où cela reste possible, adaptant leurs modalités d’intervention pour protéger un maximum de personnes.

Un travailleur humanitaire de l'équipe HI en Ouganda (photo d'arcive)

Un travailleur humanitaire de l'équipe HI en Ouganda (photo d'archive) | © Quinn Neely / HI

Engagement pour les plus fragiles

« Nous adaptons nos projets dans tous les pays où cela est encore possible. Il s’agit d’abord de protéger nos bénéficiaires qui comptent parmi les plus vulnérables face à ce virus. Le défi consiste à prévenir la transmission du virus et à répondre aux besoins fondamentaux des personnes à risque afin qu'elles ne deviennent pas encore plus vulnérables à l'infection. Nous voulons leur garantir l'accès à la nourriture, aux produits d'hygiène et aux services de santé. Les adaptations se font dans chaque pays et selon le contexte sur place. Certains projets sont en attente, d’autres sont adaptés et des nouveaux projets spécifiques sont initiés en réponse à la crise Covid-19. Pour l’heure les secteurs prioritaires sont l’hygiène, la protection, l’accès aux moyens de subsistances, le soutien psychosocial et l’appui logistique aux acteurs de la communauté humanitaire pour le transport l’aide humanitaire »  explique Fanny Mraz, de la Direction de l’Urgence de HI. 

La sensibilisation essentielle à l’hygiène

L’urgence sanitaire et médicale doit nécessairement se combiner à des actions de sensibilisation et d’éducation. Pour y répondre, les membres de nos équipes sont formés pour pouvoir se protéger eux-mêmes et sensibiliser les personnes qu’ils aident aux messages de prévention. 

« Nous sommes confrontés aux mêmes problématiques qu’ailleurs. Se procurer des masques sera par exemple aussi difficile qu’en Europe, voire bien plus. Et d’autres difficultés vont certainement apparaître ; une épidémie de Covid-19 augmentera de manière considérable les discriminations et les violences basées sur le handicap, le genre et l’âge mais aussi envers certains groupes, tels que les migrants, personnes déplacées, demandeurs d'asile, réfugiés. » poursuit Fanny Mraz.

HI s’engage donc à fournir des modalités de diffusion des messages diffèrent selon le public ciblé. Des conseils précis s’adressent ainsi aux personnes handicapées, avec une adaptation des messages pour celles ayant des difficultés à communiquer, comme les personnes sourdes, malentendantes, ou malvoyantes. 

Adaptation et mesures supplémentaires pour nos projets existants

Aujourd’hui, 48 de nos projets ont déjà été adaptés et intègrent des mesures de sensibilisation et de prévention, notamment en Algérie, au Bangladesh, en Colombie, en Éthiopie, en Haïti, en Libye, à Madagascar, au Mali, en Sierra Leone et dans d'autres pays. Au Rwanda par exemple, nous travaillons sur la logistique pour permettre l'utilisation de gants, de masques et de gel hydro alcoolique. 

Nos équipes ont été formées pour fournir des informations de prévention aux personnes qu'elles soutiennent. Par exemple, des affiches contenant des explications simples sur la façon de se laver correctement les mains et de garder ses distances ont été distribuées ou expliquées à la radio. Des modalités de communications spécifiques sont donc utilisées pour toucher un maximum de personnes, notamment avec l’utilisation des médias et de plateforme internet. 

Vous aussi aidez les plus fragiles! 

Published on: 7 avril 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L’importance de la réadaptation en temps de guerre
© S. Hejji - HQ / HI
Urgence

L’importance de la réadaptation en temps de guerre

De retour à Genève après une mission à Gaza en mars avec Handicap International, j’ai été ébranlée par ce que j’ai vu : la situation est catastrophique. Sans une aide humanitaire conséquente et inclusive, le nombre de personnes en situation de handicap va augmenter de manière significative. 

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza
© Handicap International
Urgence

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza

Handicap International/Humanity & Inclusion (HI) est profondément attristée et indignée par la mort de notre collègue, Muna, et de toute sa famille après que les forces israéliennes ont bombardé sans discernement sa maison dans le sud de Deir Al-Balah, à Gaza, le 8 juin. Muna, travailleuse sociale dévouée, aidait des centaines de familles et d'enfants déplacés, y compris des enfants handicapés. Cet incident tragique marque la deuxième perte d'un membre du personnel de HI depuis le 7 octobre, après un autre incident survenu en décembre 2023, lorsqu'une autre collègue et ses quatre enfants ont été tués à Nuseirat, dans la bande de Gaza.

« Ma fille peut enfin aller à l'école »
© Infomercial Media / HI
Insertion Réadaptation

« Ma fille peut enfin aller à l'école »

Gina (nom d’emprunt) a 4 ans et vit en Ouganda. La petite fille a une maladie communément appelée « genoux cagneux », ce qui rend la marche douloureuse. Nous l’avons équipée d'orthèses genou-cheville-pied, imprimées en 3D.