Goto main content
 
 

Notre ambassadrice Celine van Till à Rio!

Avec son handicap suite à une chute de cheval en 2008, la laissant tétraplégique partiellement pendant quelques mois, Celine van Till se remet en selle très rapidement. Elle est aujourd’hui l’une des athlètes suisse sélectionnée aux Jeux Paralympiques 2016 de Rio dans la discipline du para-dressage.

Celine et Amanta

Celine et Amanta | © Aline Deshayes

Performance et plaisir

Sans relâche à l’entrainement, Amanta, son cheval, et elle, ne font qu’un. "Avec Amanta ma jument de 12 ans, on se comprend, on communique. Nous avons une relation fusionnelle. Elle m’a beaucoup aidé dans mon réapprentissage suite à mon accident, tant ma médecin, ma psychologue que ma physiothérapeute".

Celine occupe la 43ème place au rang mondial de para-dressage toutes catégories de handicap confondues. Après trois compétitions de sélection, elle a appris mi-juillet qu’elle était sélectionnée aux Jeux Paralympiques dans la discipline du para-dressage. "Le dressage c’est comme le patinage artistique. C’est une danse avec le cheval. Il y a un enchainement de figures imposées et un freestyle à effectuer. En para, on le fait avec un handicap".

Aujourd’hui dans les derniers préparatifs de son départ, Celine est impatiente.

"Je veux vivre pleinement mes premiers Jeux, être à Rio avec la délégation Suisse et vivre mon rêve entourée de tous ceux qui me soutiennent".

Ses compétitions ont lieu les 11 et 13 septembre 2016. Le freestyle se déroulera le 16 septembre pour les 30% meilleurs des deux premières épreuves combinées. "L’aventure commence, allons-y!".

Pour en savoir plus sur Celine

Published on: 29 août 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L’importance de la réadaptation en temps de guerre
© S. Hejji - HQ / HI
Urgence

L’importance de la réadaptation en temps de guerre

De retour à Genève après une mission à Gaza en mars avec Handicap International, j’ai été ébranlée par ce que j’ai vu : la situation est catastrophique. Sans une aide humanitaire conséquente et inclusive, le nombre de personnes en situation de handicap va augmenter de manière significative. 

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza
© Handicap International
Urgence

Handicap International déplore la mort tragique d'une de ses employées à Gaza

Handicap International/Humanity & Inclusion (HI) est profondément attristée et indignée par la mort de notre collègue, Muna, et de toute sa famille après que les forces israéliennes ont bombardé sans discernement sa maison dans le sud de Deir Al-Balah, à Gaza, le 8 juin. Muna, travailleuse sociale dévouée, aidait des centaines de familles et d'enfants déplacés, y compris des enfants handicapés. Cet incident tragique marque la deuxième perte d'un membre du personnel de HI depuis le 7 octobre, après un autre incident survenu en décembre 2023, lorsqu'une autre collègue et ses quatre enfants ont été tués à Nuseirat, dans la bande de Gaza.

«Rien sans nous» – aussi dans la coopération internationale
© CBM / Hayduk
Inclusion

«Rien sans nous» – aussi dans la coopération internationale

La Suisse adopte tous les quatre ans sa stratégie de coopération internationale (CI). En juin 2023, le Conseil fédéral a soumis son projet de stratégie de la CI 2025-28 à la consultation publique. Le 22 mai, il a présenté la nouvelle stratégie, mais une chose reste inchangée : les personnes en situation de handicap sont largement ignorées.