Goto main content
 
 

Notre ambassadrice Celine van Till à Rio!

Avec son handicap suite à une chute de cheval en 2008, la laissant tétraplégique partiellement pendant quelques mois, Celine van Till se remet en selle très rapidement. Elle est aujourd’hui l’une des athlètes suisse sélectionnée aux Jeux Paralympiques 2016 de Rio dans la discipline du para-dressage.

Celine et Amanta

Celine et Amanta | © Aline Deshayes

Performance et plaisir

Sans relâche à l’entrainement, Amanta, son cheval, et elle, ne font qu’un. "Avec Amanta ma jument de 12 ans, on se comprend, on communique. Nous avons une relation fusionnelle. Elle m’a beaucoup aidé dans mon réapprentissage suite à mon accident, tant ma médecin, ma psychologue que ma physiothérapeute".

Celine occupe la 43ème place au rang mondial de para-dressage toutes catégories de handicap confondues. Après trois compétitions de sélection, elle a appris mi-juillet qu’elle était sélectionnée aux Jeux Paralympiques dans la discipline du para-dressage. "Le dressage c’est comme le patinage artistique. C’est une danse avec le cheval. Il y a un enchainement de figures imposées et un freestyle à effectuer. En para, on le fait avec un handicap".

Aujourd’hui dans les derniers préparatifs de son départ, Celine est impatiente.

"Je veux vivre pleinement mes premiers Jeux, être à Rio avec la délégation Suisse et vivre mon rêve entourée de tous ceux qui me soutiennent".

Ses compétitions ont lieu les 11 et 13 septembre 2016. Le freestyle se déroulera le 16 septembre pour les 30% meilleurs des deux premières épreuves combinées. "L’aventure commence, allons-y!".

Pour en savoir plus sur Celine

Published on: 29 août 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

25 ans du traité d’Ottawa : La lutte contre les mines antipersonnel se poursuit Droit Événement

25 ans du traité d’Ottawa : La lutte contre les mines antipersonnel se poursuit

Il y a 25 ans, l'adoption du traité d'interdiction des mines - dit traité d'Ottawa - a marqué une victoire diplomatique sans précédent contre cette arme des lâches. Le traité a entraîné une baisse du nombre de victimes, la destruction de millions de mines et laisse espérer la fin de leur utilisation. Depuis 2014, l'utilisation des mines a fait sa réapparition dans les conflits, avec une augmentation conséquente du nombre de victimes. De nouveaux défis sont apparus, avec l'utilisation croissante d'engins explosifs improvisés et une contamination étendue dans les zones de guerre. Le 25e anniversaire du traité d'Ottawa est l'occasion d'exhorter les États à intensifier leurs efforts et à mettre un terme définitif à l'utilisation des mines antipersonnel.

Un don pour Handicap International sur Shopdonation
© Adobe Stock
Événement

Un don pour Handicap International sur Shopdonation

Faire ses achats en ligne pour les fêtes en faisant un don ? C’est possible et gratuit grâce à ShopDonation ! 

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes
© G. Lordet / HI.
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes

83 États, dont la Suisse, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin l’accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Pour notre organisation, c'est une reconnaissance du lourd tribut des bombardements payés par les civils. Les États doivent commencer à travailler immédiatement à la mise en œuvre effective de leurs engagements.