Goto main content
 
 

Le nouveau vivre debout est en ligne! N° 62

Magazine des donateurs
Suisse

Le magazine destiné à nos donateurs est en ligne! Retrouvez l’édito de Petra Schroeter, directrice de Handicap International Suisse, qui revient sur les 10 ans de la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Le dossier met quant à lui en avant les personnes handicapés, les oubliées de l’aide d’urgence.

Vivre Debout 62

Vivre Debout 62 | (c) Handicap International

Petra Schroeter

 

La Convention relative aux droits des personnes handicapées a été adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies il y a 10 ans. 10 ans que cette Convention rappelle que les droits de l'Homme sont universels et s'appliquent également aux personnes en situation de handicap qui représentent 15% de la population mondiale.

En 10 ans, cette Convention est devenue une norme internationale reconnue. Elle a été ratifiée par 170 Etats, dont la Suisse en 2014, soit les trois-quarts des pays de la panète. Preuve de son succès, les Etats intègrent de manière croissante dans leurs constitutions des dispositions en faveur de l'égalité des personnes handicapées.

La perception du handicap comme une déficience physique ou mentale de la personne recule dans le monde; on admet de plus en plus que la société est responsable des barrières faisant obstacle à la participation des personnes handicapées. la Convention appelle les sociétés à s'organiser différemment afin que quiconque puisse jouir de ses droits et libertés fondamentaux.

Elle demande également, en vertu du droit international, que toutes les mesures nécessaires soient prises pour assurer la sûreté des personnes handicapées dans les situations de conflités armés, de crises humanitaires et de catastrophes naturelles. 

L’existence de la Convention a donné une visibilité aux personnes handicapées dans les discussions sur les programmes mondiaux de développement: en septembre 2015, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté les Objectifs de développement durable, premier programme mondial de lutte contre la pauvreté de cette ampleur prenant en compte les personnes handicapées!

Ramatoulayem, élève d’un atelier de couture dans le cadre du projet d’insertion professionnelle au Sénégal (c) J-J. Bernard / Handicap International

Pourtant, les droits des personnes en situation de handicap sont encore régulièrement bafoués partout dans le monde: elles sont souvent empêchées d’accéder à des services (santé, éducation, transports, emploi) en raison de leur inaccessibilité. Elles peuvent aussi être victimes de violences répétées à cause de leur handicap, souffrir de restrictions à la vie familiale, de stérilisation forcée, de ségrégation, de médication forcés ou de limitations dans l’exercice de leur capacité juridique, etc.

Certains groupes de personnes handicapées restent plus exclues que d’autres, comme les personnes ayant un handicap psychique, celles affectées par une crise humanitaire ou les femmes handicapées qui ont toujours deux à trois fois plus de risques d’être victimes d’abus physiques ou sexuels que des femmes valides.

Nous devons continuer à travailler à la mise en œuvre pratique de la Convention. Comment former la police et la justice pour recevoir le témoignage de personnes handicapées ayant subi des abus quand celles-ci sont jugées "incapables"? Comment mettre en place un système éducatif qui prenne réellement en compte les enfants handicapés? Comment inclure les personnes handicapées dans l’aide d’urgence? Handicap International s’emploie à travers ses nombreux projets à accompagner les bailleurs, les gouvernements, les services et la société civile pour favoriser l’inclusion des personnes handicapées.

Petra Schroeter, directrice de Handicap International Suisse

 

> Vivre Debout: le journal des donateurs numéro 62, février 2017

  • Dossier: personnes handicapées, les oubliées de l'aide d'urgence
  • Témoignage: un donateur sur le terrain

Nous vous souhaitons une bonne lecture!

 

Tous les Vivre Debout

Published on: 14 février 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

25 ans du traité d’Ottawa : La lutte contre les mines antipersonnel se poursuit Droit Événement

25 ans du traité d’Ottawa : La lutte contre les mines antipersonnel se poursuit

Il y a 25 ans, l'adoption du traité d'interdiction des mines - dit traité d'Ottawa - a marqué une victoire diplomatique sans précédent contre cette arme des lâches. Le traité a entraîné une baisse du nombre de victimes, la destruction de millions de mines et laisse espérer la fin de leur utilisation. Depuis 2014, l'utilisation des mines a fait sa réapparition dans les conflits, avec une augmentation conséquente du nombre de victimes. De nouveaux défis sont apparus, avec l'utilisation croissante d'engins explosifs improvisés et une contamination étendue dans les zones de guerre. Le 25e anniversaire du traité d'Ottawa est l'occasion d'exhorter les États à intensifier leurs efforts et à mettre un terme définitif à l'utilisation des mines antipersonnel.

Un don pour Handicap International sur Shopdonation
© Adobe Stock
Événement

Un don pour Handicap International sur Shopdonation

Faire ses achats en ligne pour les fêtes en faisant un don ? C’est possible et gratuit grâce à ShopDonation ! 

La Suisse s’engage contre les bombardements urbains
(c) HI
Stop Bombing Civilians

La Suisse s’engage contre les bombardements urbains

Le 18 novembre aura lieu la Conférence de Dublin : les Etats adopteront un accord international qui améliorera considérablement la protection des civils contre les bombardements urbains. Nous félicitons la Suisse qui sera présente à ce rendez-vous et approuvera cet accord. Une victoire pour la société civile, pour notre organisation, sur ce combat que nous menons depuis quelques années.