Goto main content
 
 

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes

Mines et autres armes Stop Bombing Civilians
International

83 États, dont la Suisse, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin l’accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Pour notre organisation, c'est une reconnaissance du lourd tribut des bombardements payés par les civils. Les États doivent commencer à travailler immédiatement à la mise en œuvre effective de leurs engagements.

La conférence internationale de Dublin le 18 novembre 2022.

La conférence internationale de Dublin le 18 novembre 2022. | © G. Lordet / HI.

Un changement historique

L'accord engage les États à imposer des limites à l'utilisation d'armes explosives dans les zones peuplées afin de prévenir les dommages sur les civils. Il engage également les États à aider les victimes et à faire face aux conséquences à long terme des dommages et de la destruction des infrastructures civiles.

« Le fait que ce nouvel accord international sur les bombardements urbains soit adopté par 83 États - y compris des États ayant une présence militaire importante dans le monde, comme les États-Unis - est porteur d'espoir pour l'avenir. C'est une reconnaissance du lourd tribut que les bombardements et les tirs d'obus continuent de faire aux civils. Les États doivent commencer à travailler immédiatement à la mise en œuvre effective de leurs engagements. Plus de 290’000 civils ont été tués ou blessés par les bombardements de villes et autres zones peuplées au cours des 12 dernières années. Les zones peuplées ont été systématiquement et largement bombardées et pilonnées en Ukraine, en Syrie, au Yémen, en Palestine, en Éthiopie, etc. Cela doit cesser », explique Anne Héry, notre directrice du plaidoyer.

83 États approuvent l'accord

Albanie, Allemagne, Andorre, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Bosnie, Bulgarie, Cabo Verde, Cambodge, Canada, Chili, Colombie, Comores, Costa Rica, Côte d'Ivoire, Croatie, Chypre, Danemark, Equateur, El Salvador, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Guatemala, Guyane, Hongrie, Indonésie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Kenya, Kiribati, Koweït, Laos, République centrafricaine, République dominicaine, République tchèque, Lichtenstein, Libéria, Luxembourg, Madagascar, Malawi, Malaisie, Maldives, Malte, Maroc, Mexique, Moldavie, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Palau, Palestine, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Portugal, Qatar, République de Corée, Roumanie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Sierra Leone, Saint-Kitts-et-Nevis, Slovaquie, Slovénie, Somalie, Espagne, Suède, Suisse, Togo, Turquie, Royaume-Uni, Uruguay.

La poursuite du combat

Maintenant que l’accord est adopté, les États devront s'employer à le mettre en œuvre sans tarder, en élaborant des politiques au niveau national qui modifieront les pratiques sur le terrain.

Notre combat reste constant : protéger les civils dans les conflits armés. Notre organisation et nos partenaires du Réseau International sur les Armes Explosives (INEW) suivront activement ce processus. Avec l'Explosive Weapons Monitor que nous avons co-créé en 2022, qui surveillera le bilan humanitaire de l'utilisation des armes explosives dans les zones peuplées et les politiques et pratiques militaires pour assurer une meilleure protection des civils contre les armes explosives. L’objectif est de faire en sorte que cet accord international apporte de réels changements pour les personnes touchées par la guerre et améliore le soutien aux victimes.

Pour en savoir plus : La Suisse s’engage contre les bombardements urbains

Published on: 22 novembre 2022
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive
© HI
Mines et autres armes

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive

Le rapport 2022 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines pour la septième année consécutive. Du 21 au 25 novembre 2022 aura lieu à Genève la 20ème conférence annuelle du Traité d'interdiction des mines avec les Etats parties qui se sont fixés l’objectif de parvenir à un monde sans mines d’ici 2025. Notre organisation, qui a reçu le prix Nobel de la paix avec d'autres organisations pour sa lutte contre les mines, appelle les États à user de leur influence diplomatique pour pousser les États qui ne sont pas parties au Traité à cesser d'utiliser cette arme aveugle.

La Suisse s’engage contre les bombardements urbains
(c) HI
Stop Bombing Civilians

La Suisse s’engage contre les bombardements urbains

Le 18 novembre aura lieu la Conférence de Dublin : les Etats adopteront un accord international qui améliorera considérablement la protection des civils contre les bombardements urbains. Nous félicitons la Suisse qui sera présente à ce rendez-vous et approuvera cet accord. Une victoire pour la société civile, pour notre organisation, sur ce combat que nous menons depuis quelques années.

Colombie : le déminage à Chaparral fait naître de nouveaux espoirs
© J. M. Vargas/HI
Mines et autres armes

Colombie : le déminage à Chaparral fait naître de nouveaux espoirs

Depuis octobre 2021, nous menons des opérations de déminage humanitaire dans El Cañón de Las Hermosas en Colombie. Grâce à notre travail d’enquête et aux opérations de déminage, les communautés pourront réutiliser leurs terres agricoles et pastorales.