Goto main content
 
 

Une crise humanitaire massive se développe

Urgence
République Centrafricaine

En République centrafricaine, un conflit armé persistant et des inondations annuelles ont provoqué des déplacements internes massifs et une insécurité alimentaire. L'accès humanitaire restant limité, nous livrons des marchandises aux zones isolées par bateau.

Notre équipe logistique charge des biens humanitaires pour le transport fluvial en République centrafricaine, 2021.

Notre équipe logistique charge des biens humanitaires pour le transport fluvial en République centrafricaine, 2021. | © A.Servant / HI

Une insécurité alimentaire grave

Le conflit armé persistant en République centrafricaine a déplacé environ 1,4 million de personnes, soit près d'un tiers de la population totale du pays. Plus de 2 millions de personnes sont confrontées à une grave insécurité alimentaire en raison du manque de sécurité, qui ne devrait qu'empirer pendant la période de soudure. Sous la menace constante du danger, les civils sont contraints de se priver de besoins fondamentaux tels que la nourriture, les médicaments et le matériel d'hygiène pour ne pas risquer leur vie. 

« L'accès est l'une de nos plus grandes préoccupations »

« Une crise humanitaire massive est en train de se développer et nous devons nous y préparer », déclare Yamina Issad, notre responsable des opérations pour la République centrafricaine. « Dès qu'un conflit survient, tout accès humanitaire est complètement bloqué. Il n'y a qu'une seule route qui relie Bambari à Bangasou, et elle est désormais inaccessible. Cela isole la population de ces zones et aggrave les difficultés qu'elle rencontre déjà. À l'heure actuelle, l'accès est l'une de nos plus grandes préoccupations. » 

Pour surmonter l'inaccessibilité par la route, nous avons commencé à expédier des marchandises telles que du carburant, des matériaux de construction, du pétrole et des produits non alimentaires essentiels par bateau le long des rivières à hautes eaux pendant la saison des pluies.  

« L'accès aux communautés situées le long du fleuve est particulièrement difficile par la route, » explique Damien Volland, notre responsable de la logistique et des transports. "Il y a un manque de sécurité et des infrastructures endommagées, ce qui est accentué pendant la saison des pluies. Mais, lorsque les eaux sont hautes, les bateaux sont plus faciles à naviguer. Le transport par bateau sur le fleuve Oubangui nous permet de contourner ces obstacles et d'atteindre davantage de populations ayant besoin d'une aide humanitaire. »

50-60 tonnes de biens humanitaires 

Cette méthode est utilisée pendant la saison des pluies par les organisations locales depuis des années, mais elle est rarement utilisée par les ONG internationales. Notre équipe logistique est capable de livrer 50 à 60 tonnes de biens humanitaires par bateau pour des organisations partenaires telles que Solidarités International, ACTED et Action contre la Faim, au profit des populations dans le besoin. L'option de transport nous permet d'apporter l'aide humanitaire dans certaines des régions les plus isolées du pays. Elle permet également une plus grande mutualisation des marchandises, des volumes d'aide plus importants, et est plus rentable par rapport au transport routier.  
 

Published on: 22 octobre 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : l’utilisation des armes explosives ou les bombardements quotidiens et l’ampleur de la contamination isolent des villages, de nombreuses personnes âgées attendent près du front
© M.Monier / HI
Mines et autres armes Santé Stop Bombing Civilians Urgence

Ukraine : l’utilisation des armes explosives ou les bombardements quotidiens et l’ampleur de la contamination isolent des villages, de nombreuses personnes âgées attendent près du front

L'utilisation massive d'armes explosives en Ukraine a détruit des routes, des hôpitaux, des écoles et isolé des régions entières. Nous attirons l'attention sur les dangers liés aux munitions non explosées ainsi que sur les besoins exacerbés des personnes qui n’ont pas pu fuir les zones de combat. 

"1 an après le séisme, je me sens presque aussi bien qu'avant"
© HI 2023
Réadaptation Urgence

"1 an après le séisme, je me sens presque aussi bien qu'avant"

En Syrie, suite aux puissants séismes qui ont touché le pays, nous accompagnons toujours les rescapés en réadaptation et sur le plan psychologique.

100 jours de chaos à Gaza : les personnes handicapées privées de tout
© HI
Urgence

100 jours de chaos à Gaza : les personnes handicapées privées de tout

Plus de 400'000 personnes handicapées sont confrontées à d'énormes difficultés pour survivre à l'horreur.