Goto main content
 
 

Urgences humanitaires : le Conseil fédéral approuve la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire

Droit
International

La Suisse va signer la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire. La Coalition suisse pour les droits des personnes handicapées dans la coopération internationale (SKBIZ) appelle le gouvernement suisse à passer dès maintenant à sa mise en œuvre

Margharet, 7 ans à Yei au Soudan du Sud. Isaac, le physiothérapeute HI du centre de réhabilitation lui apporte une chaise roulante.

Margharet, 7 ans, à Yei au Soudan du Sud. Isaac, le physiothérapeute HI du centre de réhabilitation lui apporte une chaise roulante. | © Dieter Telemans / HI

Vendredi 19 juin 2020, le Conseil fédéral a décidé de signer la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire. La Suisse réaffirme ainsi l'application de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH), également dans l'aide humanitaire, convention qu’elle a ratifié en 2014.

La Coalition suisse pour les droits des personnes handicapées dans la coopération internationale (SKBIZ) - une association regroupant CBM, Fairmed, Handicap International et l'International Disability Alliance (IDA) - se félicite de cet engagement demandé depuis longtemps.

Les personnes handicapées sont particulièrement menacées

Les personnes handicapées, en particulier les femmes et les enfants handicapés, sont plus vulnérables dans les situations de dangers et de besoins humanitaires. Elles sont exposées à un risque accru de violence, d'exploitation et d'abus et n'ont souvent pas accès à l'information, à un abri, à la nourriture, à l'eau ou aux services de santé.

La pandémie de Covid-19 l'a une fois de plus démontré : les personnes handicapées sont encore insuffisamment prises en compte et intégrées dans les mesures d'aide d'urgence et de reconstruction.

La Suisse a signé la Convention de l'ONU sur les réfugiés de 2014, s'engageant ainsi à rendre son aide humanitaire inclusive. La Charte pour l'intégration des personnes handicapées dans l'aide humanitaire, basée sur la CDPH, s'engage à respecter les cinq principes suivants :

-    Non-discrimination des personnes handicapées et respect de leurs différents besoins
-    Participation des personnes handicapées à la conception des programmes humanitaires
-    Adaptation des services humanitaires aux besoins des personnes handicapées
-    Mise en place de politiques mondiales inclusives
-    Coopération et coordination entre acteurs humanitaires pour améliorer l’inclusion des personnes handicapées

Pour une mise en œuvre cohérente de la Charte pour l’inclusion des personnes handicapées dans l’action humanitaire

La Suisse doit maintenant montrer qu'elle va appliquer réellement ces principes dans son programme d’aide humanitaire. La nouvelle stratégie de la Suisse pour la coopération internationale 2021-2024 est un instrument important à cet égard : dans le chapitre consacré à l'aide humanitaire, les personnes handicapées sont explicitement mentionnées comme l'un des groupes particulièrement vulnérables qui doit être protégé dans les situations d'urgence. La stratégie, en revanche, ne s'aligne pas systématiquement sur la CDPH et n'ancre pas transversalement les droits des personnes handicapées. La réalité le démontre : l'inclusion ne se fait pas toute seule !
 

 

Published on : 22 juin 2020

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

25 ans du traité d’Ottawa : La lutte contre les mines antipersonnel se poursuit Droit Événement

25 ans du traité d’Ottawa : La lutte contre les mines antipersonnel se poursuit

Il y a 25 ans, l'adoption du traité d'interdiction des mines - dit traité d'Ottawa - a marqué une victoire diplomatique sans précédent contre cette arme des lâches. Le traité a entraîné une baisse du nombre de victimes, la destruction de millions de mines et laisse espérer la fin de leur utilisation. Depuis 2014, l'utilisation des mines a fait sa réapparition dans les conflits, avec une augmentation conséquente du nombre de victimes. De nouveaux défis sont apparus, avec l'utilisation croissante d'engins explosifs improvisés et une contamination étendue dans les zones de guerre. Le 25e anniversaire du traité d'Ottawa est l'occasion d'exhorter les États à intensifier leurs efforts et à mettre un terme définitif à l'utilisation des mines antipersonnel.

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes
© G. Lordet / HI.
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes

83 États, dont la Suisse, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin l’accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Pour notre organisation, c'est une reconnaissance du lourd tribut des bombardements payés par les civils. Les États doivent commencer à travailler immédiatement à la mise en œuvre effective de leurs engagements.

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive
© HI
Mines et autres armes

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive

Le rapport 2022 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines pour la septième année consécutive. Du 21 au 25 novembre 2022 aura lieu à Genève la 20ème conférence annuelle du Traité d'interdiction des mines avec les Etats parties qui se sont fixés l’objectif de parvenir à un monde sans mines d’ici 2025. Notre organisation, qui a reçu le prix Nobel de la paix avec d'autres organisations pour sa lutte contre les mines, appelle les États à user de leur influence diplomatique pour pousser les États qui ne sont pas parties au Traité à cesser d'utiliser cette arme aveugle.