Goto main content
 
 

Broken Chair, porte-parole de Handicap International, fait peau neuve

Mines et autres armes Stop Bombing Civilians
Suisse

Broken Chair est un monument connu de tous. Mais que représente-t-il ? Nous profitons de son actuelle restauration pour rappeler ce qu’elle symbolise : la lutte contre l’utilisation d’armes explosives sur les populations civiles. Les travaux dureront tout le mois de juillet.

© L.Fernandez

Il y a 27 ans, en 1997, nous installions Broken Chair sur la place des Nations pour alerter l’opinion publique et la communauté internationale sur sa responsabilité et l’importance de protéger les civils contre les mines antipersonnel, puis en 2008 contre les bombes à sous-munitions, et depuis 2016 contre les bombardements dans les zones peuplées.

Notre porte-parole, Broken Chair incarne le cri désespéré, mais digne, des populations civiles massacrées par toutes les formes de violence armée, ainsi que l'obligation pour les États de les protéger et de porter secours aux victimes.

« Le monde est en proie à des conflits d’une violence inouïe. En 2023, d’après Action on Armed Violence, quand les armes explosives sont utilisées dans des zones peuplées, 90 % des victimes sont des civils, ce qui représente en moyenne, chaque jour, 95 civils tués ou blessés. Face aux Nations unies, Broken Chair doit continuer à rappeler aux Etats leurs obligations de respecter le Droit international humanitaire, de protéger les civils contre l’usage de ces armes barbares et de leur porter secours », explique Marie Bro, responsable communication et média de Handicap International Suisse.

Nous sommes propriétaires de Broken Chair, créée par l’artiste Daniel Berset.

Une restauration nécessaire

Sa matière organique, le bois, donne à Broken Chair un aspect vivant puisqu’elle se modifie et se transforme au fil du temps. Une dimension humaine pour rappeler les vulnérabilités de l’être humain face aux armes explosives. Rénovée pour la dernière fois en 2016, une cure de jouvence est de nouveau nécessaire.

Après avoir installé des échafaudages pendant deux semaines, les travaux vont débuter ce lundi 8 juillet :

  • Semaine du 8 juillet : dépose des ferblanteries, micro gommage et masticage
  • Semaine du 15 juillet au 24 juillet : peinture
  • Du 25 juillet au 5 août : repose des ferblanteries et démontage des échafaudages

Nous pouvons notamment compter sur Louis Genève et Charpente Concept, toutes deux ayant travaillé à la création de Broken Chair en 1997. L’artiste, Daniel Berset est également impliqué.

Le financement de cette restauration est assuré par des entreprises et des fondations soucieuses de préserver ce monument de la Genève internationale.

Stop Bombing Civilians

Nous profitons de cette restauration pour rappeler ce que symbolise Broken Chair : la lutte contre l’utilisation d’armes explosives sur les populations civiles.

A cette occasion, les échafaudages ont été bâchées pour donner la parole à Broken Chair : « Depuis 1997, je subis, je me révolte, je lutte. Toujours aussi digne à ma place, le temps passe et mon combat continue. » Une exposition est également installée à ses pieds pour expliquer son histoire et son combat. Le tout restera jusqu’à la fin de la restauration.

Published on: 8 juillet 2024
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mission accomplie ! Fin de la récolte des signatures pour l'initative pour l'inclusion
© Jonathan Liechti
Événement Inclusion Mobilisation

Mission accomplie ! Fin de la récolte des signatures pour l'initative pour l'inclusion

Handicap International Suisse soutient l’initiative pour l’inclusion, lancée en avril 2023, dans le but de construire une Suisse sans discrimination. En Suisse, c'est 1,7 million de personnes qui vivent avec un handicap et qui font face à des obstacles qui les empêchent de participer pleinement à la vie quotidienne.

La Lituanie envisage de se retirer de la Convention d'Oslo contre les sous-munitions : Handicap International s'alarme
© Ph. Houliat /Handicap International
Événement Mines et autres armes

La Lituanie envisage de se retirer de la Convention d'Oslo contre les sous-munitions : Handicap International s'alarme

Alors que la Lituanie envisage de se retirer de la Convention de 2008 sur les armes à sous-munitions, Handicap International exprime sa profonde inquiétude et demande instamment à la Lituanie de reconsidérer sa décision. Aucun État partie ne s'est jamais retiré de la Convention depuis son adoption à Dublin le 30 mai 2008. La décision de la Lituanie créera un précédent préjudiciable pour la convention et pour le Droit International Humanitaire en général.

«Rien sans nous» – aussi dans la coopération internationale
© CBM / Hayduk
Inclusion

«Rien sans nous» – aussi dans la coopération internationale

La Suisse adopte tous les quatre ans sa stratégie de coopération internationale (CI). En juin 2023, le Conseil fédéral a soumis son projet de stratégie de la CI 2025-28 à la consultation publique. Le 22 mai, il a présenté la nouvelle stratégie, mais une chose reste inchangée : les personnes en situation de handicap sont largement ignorées.