Goto main content
 
 

Covid-19 : les réponses de HI pour les personnes les plus vulnérables

Prévention Santé Urgence
International

Handicap International (HI) s’inquiète profondément du sort des populations vulnérables face au Covid-19. Sans mesures appropriées, la pandémie de coronavirus risque de décimer les personnes handicapées, les personnes atteintes de maladies chroniques, les réfugiés ou les personnes âgées dans les pays les plus pauvres, en conflit ou frappés par des catastrophes.

Les équipes de HI évaluent les besoins de la population.

Les équipes de HI évaluent les besoins de la population. | © D. Pichard / HI

La pandémie risque de décimer les populations vulnérables dans les pays les plus défavorisés, en conflit ou frappés par des catastrophes. Vous aussi aidez les plus fragiles! 

Les crises humanitaires exacerbées

Alors que le Covid-19 continue à faire des ravages en Europe, il menace les pays les plus pauvres, mal préparés contre cette pandémie. Des pays tels que la Syrie, le Yémen, Madagascar, Haïti, le Soudan ou le Mozambique doivent déjà faire face à des crises humanitaires dues à des catastrophes naturelles, à des conflits, au changement climatique et à d’autres urgences. Le système de santé de ces pays est extrêmement fragile et sous pression énorme.

« Dans les zones de guerre, les hôpitaux et les établissements de santé ont été détruits, le personnel médical manque, et sous les bombardements, les médecins doivent faire face à de graves traumatismes physiques, qui relèguent la lutte contre le Covid-19 au second plan. On parle de la disponibilité de respirateurs en Suisse, mais qu’en est-il des hôpitaux bombardés et pilonnés qui n’ont même pas l’électricité ? » questionne Marco Kirschbaum, directeur de HI Suisse.

HI adapte ses programmes face au Covid-19

Nous adaptons nos interventions en y incluant des actions de prévention de la transmission du Covid-19 dans un format adapté pour ceux qui rencontrent des difficultés de communication, telles que les sourds, les malentendants ou les déficients visuels. Nous assurons également l’accès des plus vulnérables aux services de base (nourriture, produits d’hygiène, services de santé). 54 projets ont commencé à intégrer des mesures contre le coronavirus, avec des actions de sensibilisation et de prévention, l’adaptation de la logistique et la distribution d’équipements de protection (gants, masques, gel hydroalcoolique).

Atlas Logistique, notre unité logistique spécialisée dans la supply chain et les solutions logistiques pour les ONG, a mis à disposition ses plateformes logistiques et son expertise d’analyste des problèmes d’accessibilité.

L’exemple des réfugiés au Bangladesh

Dans les camps de réfugiés, nos équipes se consacrent à la poursuite des activités essentielles et à la réponse au Covid-19. Elles organisent des séances de sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène auprès des réfugiés et des communautés hôtes, identifient les personnes qui ont besoin de soins médicaux et les orientent vers des organisations partenaires, tout en apportant une aide psychologique individuelle aux plus vulnérables.

Nous fournissons deux zones de stockage pour les équipements humanitaires des ONG (kits d’hygiène, aides à la mobilité, etc.) et une flotte de camions pour les livrer aux populations. Dans les jours à venir, nous mettrons à disposition des formations en ligne, dont certaines spécifiques à la mise en œuvre de la réponse humanitaire au Covid-19.

Jean-Loup Gouot, directeur de HI Bangladesh, revient en vidéo sur la situation dans les camps : 

Published on: 9 avril 2020

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes
© G. Lordet / HI.
Mines et autres armes Stop Bombing Civilians

Succès : 83 États approuvent l’accord international contre les bombardements sur les villes

83 États, dont la Suisse, ont adopté le 18 novembre 2022 à Dublin l’accord international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. Pour notre organisation, c'est une reconnaissance du lourd tribut des bombardements payés par les civils. Les États doivent commencer à travailler immédiatement à la mise en œuvre effective de leurs engagements.

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive
© HI
Mines et autres armes

Observatoire des mines : 5'544 victimes en 2021 dont 75% de civils, un nombre toujours élevé pour la septième année consécutive

Le rapport 2022 de l'Observatoire des mines fait état d'un nombre élevé de victimes causées par les mines pour la septième année consécutive. Du 21 au 25 novembre 2022 aura lieu à Genève la 20ème conférence annuelle du Traité d'interdiction des mines avec les Etats parties qui se sont fixés l’objectif de parvenir à un monde sans mines d’ici 2025. Notre organisation, qui a reçu le prix Nobel de la paix avec d'autres organisations pour sa lutte contre les mines, appelle les États à user de leur influence diplomatique pour pousser les États qui ne sont pas parties au Traité à cesser d'utiliser cette arme aveugle.

Ukraine : éduquer aux risques des munitions explosives pour sauver des vies
© HI
Mines et autres armes Urgence

Ukraine : éduquer aux risques des munitions explosives pour sauver des vies

Olga Savchenko est responsable des actions d'éducation aux risques liés aux munitions explosives en Ukraine. Elle nous a rendu visite à Genève à l’occasion de notre commémoration des 25 ans de Broken Chair. Elle témoigne de l’importance de son travail pour la population ukrainienne et de ce représente ce monument.