Goto main content
 
 

Un livreur pas comme les autres en RCA

Urgence
République Centrafricaine

Rencontre avec Jimmy Müller de notre équipe logistique RCA, qui apporte une aide vitale à la population en plein conflit armé.

Chargement d'un camion en RCA pour acheminer du matériel humanitaire

Chargement d'un camion en RCA pour acheminer du matériel humanitaire | © Adrienne Surprenant / HI

Rencontre avec Jimmy Müller Baguimala Kobé

Jimmy Müller Baguimala Kobé est notre contrôleur de fret en République centrafricaine (RCA), basé à Bangui. Des millions de personnes et de nombreuses ONG dépendent de lui et de son équipe pour livrer des fournitures essentielles au milieu d'un conflit armé. Jimmy n'est pas un livreur comme les autres: ses colis sont des marchandises vitales livrées au milieu d’un conflit. Il explique :

Portrait de Jimmy Müller Baguimala Kobé de Handicap International en RCA

« Nous transportons des biens destinés à l'aide humanitaire dans tout le pays. Cela comprend des médicaments, des kits d'articles essentiels et du charbon pour le fonctionnement des générateurs des hôpitaux sans électricité. De nombreuses ONG qui interviennent ici ne sont pas en mesure d’acheminer elles-mêmes ces biens aux populations. Elles s'adressent à nous et nous nous assurons qu'ils parviennent aux bénéficiaires. Mon travail me fait plaisir, car il rend un service énorme à la population. »

La population dépend de notre aide

Dans ce contexte, les transports sont déjà difficiles en raison de la fragmentation des infrastructures et des menaces sécuritaires, mais les déplacements sont encore plus limités par les restrictions sanitaires consécutives à l'épidémie de Covid. Cela isole encore plus les personnes gravement touchées par la crise comme les enfants, les personnes âgées, les femmes et les personnes handicapées.

« La population vit une crise terrible et a besoin en urgence de l'aide humanitaire. Le travail que nous faisons rend cela possible. Nous vous demandons de continuer à nous soutenir pour apporter cette aide dans toutes les régions du pays. Ces biens sont essentiels pour la population. »

Insécurité et mines

La RCA est l'un des pays les plus pauvres du monde. À cause d’un récent blocus à la frontière, elle dépend des pays voisins pour l'approvisionnement en marchandises. Résultat : les prix ne font qu’augmenter et les produits de première nécessité deviennent inaccessibles pour la majorité de la population. Plus de 2 millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire et dépendent fortement de l'aide humanitaire pour leurs besoins de base.

« La sécurité est une préoccupation majeure, ajoute Jimmy. Certaines routes intérieures commencent enfin à rouvrir mais elles restent dangereuses, ce qui peut bloquer les camions et ralentir les livraisons par la route. Il y a eu récemment plusieurs incidents graves où des véhicules ont été incendiés. Les mines sont également un problème, causant à la fois des blessures et des décès. »

Bien que Jimmy reconnaisse l'immense valeur de son travail, il espère la fin du conflit et le retour à une époque où ces efforts ne seront plus nécessaires.

Published on: 13 juillet 2021
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire
© HI
Urgence

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire

STATEMENT : Malgré les appels répétés de chefs d'État, de représentants des Nations unies et des ONG humanitaires à Israël pour qu'il s'abstienne d'étendre son offensive terrestre à Rafah, les troupes israéliennes sont entrées dans le gouvernorat le 7 mai. Plus de 1,5 million de personnes, dont 600'000 enfants, sont gravement menacées ; plus de 450'000 Palestiniens ont fui Rafah depuis qu’Israël a émis des « ordres d’évacuation » illégaux le 6 mai. Alors que l’armée israélienne a déjà pris le contrôle de zones urbaines à l’intérieur de Rafah, l’émission de nouveaux « ordres d’évacuation » le 11 mai prépare le terrain pour une nouvelle avancée de l’invasion militaire, qui conduira à l’effondrement total des services vitaux. L’offensive militaire israélienne a interrompu l’accès de l’aide à Gaza par les points de passage de Rafah et de Kerem Shalom/Karm Abu Salem.

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »
© HI
Urgence

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »

Les forces de défense israéliennes demandent à des dizaines de milliers de Gazaouis, réfugiés dans l'est de Rafah, d'évacuer temporairement vers une soi-disant « zone humanitaire », en prévision de l’invasion de la ville.

Il n'y a pas d'endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable
© HI
Stop Bombing Civilians Urgence

Il n'y a pas d'endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable

Alors que la guerre à Gaza entre dans son septième mois, nous exprimons notre profonde inquiétude quant à la sécurité des milliers de familles qui pourraient être forcées de quitter Rafah pour se rendre à Khan Younès et dans d'autres zones de la bande de Gaza.