Goto main content
 
 

Ukraine : soutien en santé mentale pour les personnes âgées déplacées

Urgence
Ukraine

Parmi les millions de personnes déplacées par la guerre en Ukraine, les personnes âgées font partie des plus vulnérables. Nous proposons des services pour les aider.

Le personnel de HI dans un centre gériatrique qui accueille des personnes déplacées par la guerre en Ukraine.

Le personnel de HI dans un centre gériatrique qui accueille des personnes déplacées par la guerre en Ukraine. | © C. Tahiroglu / HI

Unités mobiles de santé mentale

Nos équipes mobiles, composées de spécialistes en santé mentale et en soutien psychosocial, viennent en aide aux personnes déplacées par la guerre en Ukraine. Elles soutiennent 10 centres collectifs à Tchernivtsi et Dnipro, tels que des centres gériatriques, des orphelinats et des écoles qui hébergent des personnes déplacées.

« Nous proposons à la fois des services psychosociaux individuels et des activités de groupe pour soutenir les personnes dans les centres collectifs », explique Caglar Tahiroglu, spécialiste en santé mentale et soutien psychosocial de HI.  « Nous avons un plan d'action unique pour chacune de ces structures. Nous le concevons et le développons aux côtés des habitants et nous constatons déjà des impacts positifs ».

Don d'instruments de musique, de matériel artistique et de jeux

Taras joue de son accordéon qu’il vient de recevoir. « Dans les centres gériatriques, nous avons commencé à encourager les gens à participer à des activités de bénévolat et de loisirs. Par exemple, cuisiner, pratiquer des activités artistiques ou organiser des jeux », explique Caglar.

Récemment, nous avons donné à un centre gériatrique des livres, du matériel de broderie, du matériel de feutrage, des perles artisanales, des aiguilles à tricoter, du fil, des jeux de société (échecs et dominos), des cahiers et des fournitures artistiques, entre autres articles de loisirs.

Taras, un homme qui a un handicap visuel et qui est hébergé dansDes femmes participent à un groupe de tricotage dans un centre collectif. un centre collectif, a été particulièrement heureux de recevoir un accordéon allemand. Il peut désormais jouer de la musique pour se divertir.

« Les personnes âgées ont été très négligées et sont vraiment touchées par cette guerre », dit Caglar. « Avec les activités que nous mettons en place, nous essayons de les aider à faire face à la détresse et de les accompagner dans ce moment difficile ».

Les personnes âgées sont parmi les plus touchées par les déplacements de population

« Dans les situations de guerre », explique Caglar, « il y a des changements énormes qui peuvent avoir un impact significatif sur les personnes âgées. Elles sont exposées à des événements très éprouvants, notamment quand elles sont évacuées en urgence de leur domicile. Lorsqu’elles ont des difficultés pour se déplacer, elles sont parfois évacuées dans des couvertures, faute de pouvoir marcher seules ».

« Les personnes âgées sont souvent très attachées à leur maison, à leur famille et aux biens qui ravivent les souvenirs de toute une vie. Quand elles sont déplacées, elles perdent cet environnement qui leur est cher. Parfois, elles ne savent même pas si elles pourront revenir un jour. Lorsque nous nous rendons dans des centres collectifs gériatriques, il nous arrive d’être confrontés à des personnes en train de pleurer dans leur lit, tant leur détresse est élevée », explique Caglar.

« Ce dont ils ont vraiment besoin, ce sont des liens humains. Ils ont perdu le soutien de leur communauté, et c’est l'un des plus grands facteurs de risque pour la santé mentale. En plus des activités récréatives, nous organisons des groupes de sensibilisation et essayons de renforcer la résilience de la communauté grâce à des groupes de soutien ».

Published on: 18 juillet 2022

AIDEZ-NOUS

 

 

Pour faire face à cette crise majeure, nous avons besoin de vous.
Aidez-nous à intervenir auprès de la population civile ukrainienne.

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Témoignage de Anna, chargée de projet en Ukraine Urgence

Témoignage de Anna, chargée de projet en Ukraine

À l’occasion des 40 ans de HI, nous vous proposons de découvrir différents témoignages de nos collaborateurs à travers le monde ! Découvrez comment Anna est retournée en Ukraine pour rejoindre notre équipe dans sa ville natale.

Urgence au Pakistan, les familles ont besoin d'aide
© Abdul MAJEED / AFP
Urgence

Urgence au Pakistan, les familles ont besoin d'aide

Depuis le 14 juin 2022, des précipitations et des inondations sans précédent ont lieu au Pakistan. La mousson a provoqué des inondations et des glissements de terrain. Un tiers du pays est sous les eaux. Nous suivons de près l'évolution de la situation et préparons une intervention d'urgence pour soutenir les familles déplacées par les inondations.

689 civils victimes d’attaques aux armes à sous-munitions en 2022 en Ukraine : le bilan choquant de l’Observatoire des armes à sous-munitions
© T. Mayer / HI
Mines et autres armes

689 civils victimes d’attaques aux armes à sous-munitions en 2022 en Ukraine : le bilan choquant de l’Observatoire des armes à sous-munitions

Le rapport 2022 de l'Observatoire des armes à sous-munitions fait état de 838 victimes entre janvier 2021 et juillet 2022, dont au moins 689 civils en Ukraine depuis le début de la guerre. La conférence des États parties à la Convention d'Oslo, qui interdit l'utilisation de ces armes, se tiendra du 30 août au 2 septembre prochain à Genève. Nous demandons la condamnation systématique de cette utilisation et que des comptes soient rendus par les responsables de leur utilisation.