Goto main content
 
 

Témoignage de Anna, chargée de projet en Ukraine

Urgence
Ukraine

À l’occasion des 40 ans de HI, nous vous proposons de découvrir différents témoignages de nos collaborateurs à travers le monde ! Découvrez comment Anna est retournée en Ukraine pour rejoindre notre équipe dans sa ville natale.

« Je ne pensais pas qu'un conflit allait commencer »

Anna Bekh est originaire de Dnipro. Elle vivait à l'étranger avec son fiancé depuis deux ans lorsqu'elle a décidé de rendre visite à sa famille et préparer son mariage en Ukraine. Deux jours après son arrivée, la guerre éclate, détruisant des villes entières et transformant des millions de personnes en réfugiés du jour au lendemain.

Rejoindre notre réponse d'urgence

Inspirée par les événements tragiques qui se sont déroulés et par le besoin croissant d’entre-aide en temps de crise, la jeune femme a décidé de rester et de rejoindre notre intervention d'urgence. Aujourd'hui, elle est responsable de projet à Dnipro. Son rôle consiste à identifier des institutions, des organisations, des hôpitaux et des centres de bénévoles accueillant des personnes déplacées par le conflit ayant besoin d'une aide humanitaire, et à déterminer comment nous pouvons les aider au mieux.

« Nous évaluons leurs besoins et formulons une liste de dons que HI peut leur fournir. S'il y a un grand nombre de demandes, nous leur préparons un soutien financier à long terme. Ensuite, nous restons à leurs côtés et supervisons les activités. »

Trouver l'humanité dans les moments difficiles

« Je n'oublierai jamais la visite dans les villes de Zaporizhia et de Kharkiv à l'époque où ces régions ont été attaquées. À Kharkiv, nous avons vu les stations de métro pleines de gens, vivant là avec tous leurs affaires, avec leurs enfants, leurs chats et leurs chiens, explique Anna. C'est déchirant d'écouter toutes ces histoires.»

Malgré le contexte difficile, Anna a réussi à trouver du courage en travaillant sur l'intervention d'urgence.

« J'aime identifier les groupes de personnes vulnérables et ensuite leur venir en aide, dit-elle. J'ai également été marquée de voir que de nombreuses personnes répondant à la crise travaillaient sans salaire et utilisaient souvent leur propre argent pour soutenir les personnes dans le besoin. Leur dévouement est impressionnant. Avant cela, je ne savais pas que ce genre de personnes existait. »

Published on: 6 septembre 2022
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Urgence au Pakistan, les familles ont besoin d'aide
© Abdul MAJEED / AFP
Urgence

Urgence au Pakistan, les familles ont besoin d'aide

Depuis le 14 juin 2022, des précipitations et des inondations sans précédent ont lieu au Pakistan. La mousson a provoqué des inondations et des glissements de terrain. Un tiers du pays est sous les eaux. Nous suivons de près l'évolution de la situation et préparons une intervention d'urgence pour soutenir les familles déplacées par les inondations.

689 civils victimes d’attaques aux armes à sous-munitions en 2022 en Ukraine : le bilan choquant de l’Observatoire des armes à sous-munitions
© T. Mayer / HI
Mines et autres armes

689 civils victimes d’attaques aux armes à sous-munitions en 2022 en Ukraine : le bilan choquant de l’Observatoire des armes à sous-munitions

Le rapport 2022 de l'Observatoire des armes à sous-munitions fait état de 838 victimes entre janvier 2021 et juillet 2022, dont au moins 689 civils en Ukraine depuis le début de la guerre. La conférence des États parties à la Convention d'Oslo, qui interdit l'utilisation de ces armes, se tiendra du 30 août au 2 septembre prochain à Genève. Nous demandons la condamnation systématique de cette utilisation et que des comptes soient rendus par les responsables de leur utilisation.

Ukraine : soutien en santé mentale pour les personnes âgées déplacées
© C. Tahiroglu / HI
Urgence

Ukraine : soutien en santé mentale pour les personnes âgées déplacées

Parmi les millions de personnes déplacées par la guerre en Ukraine, les personnes âgées font partie des plus vulnérables. Nous proposons des services pour les aider.