Goto main content
 
 

Typhon Mangkhut : HI se rend dans les zones les plus touchées

Urgence
Philippines

Le super typhon Mangkhut, qui a frappé le nord des Philippines dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 septembre, a entrainé la mort de plusieurs dizaines de personnes et affecté plus de 4 millions de personnes. Une équipe d’évaluation sera dans les zones les plus touchées par la catastrophe ce lundi afin d’identifier les besoins des populations affectées.  

Dégâts à Visayas aux Philippines suite au passage du typhon Mangkhut

Dégâts à Visayas aux Philippines suite au passage du typhon Mangkhut | © Edna Betchido / HI

Le super typhon Mangkhut (Ompong en philippin), le plus puissant et violent typhon connu cette année, a fait perdre la vie à plusieurs dizaines de personnes et a affecté plus de 4 millions de personnes[1].

Handicap International (HI), présente dans le pays depuis 33 ans, prépare une intervention d’urgence avec ses partenaires locaux. L’association envoie une équipe d’urgentistes dans le nord du pays afin d’identifier les besoins des victimes et de distribuer des kits non-alimentaires à au moins 2'000 ménages. Plusieurs urgentistes français et canadiens de HI ont également quitté la France ce samedi et renforceront l’équipe HI aux Philippines.

Faites un don maintenant pour aider les populations en détresse

Notre responsable sur place témoigne : 

« Suite au passage du typhon dans le nord du pays, les  moyens de communication et l'électricité ont été coupés  dans la majeure partie de la zone sur la trajectoire de la  tempête, où vivent environ cinq millions d'habitants. Les secours arrivent dans le nord du pays ; on peut donc s’attendre à ce que le nombre de victimes augmente dans les prochaines heures. Le typhon Mangkhut a notamment entrainé des inondations et des glissements de terrain importants. De nombreuses maisons ont été détruites, et au moins cent mille personnes sont toujours dans les centres d’évacuation. Les dommages causés aux récoltes risquent d’être terribles. Les populations craignent d’avoir perdu une grande partie de leur production de riz, source de revenus majeure dans cette région.

Notre équipe d’évaluation sera sur place dans les zones les plus touchées ce lundi pour évaluer les besoins des victimes de la catastrophe, en lien avec d’autres organisations humanitaires. Nous allons aussi distribuer des kits non-alimentaires à au moins 2'000 ménages. »

Reiza Dejito , directrice de HI aux Philippines

Lire nos dernières actualités sur les Philippines


HI, présente aux Philippines depuis plus de trente ans, intervient régulièrement auprès des victimes de catastrophes naturelles, notamment en préparant les communautés à être plus résilientes face aux désastres. HI avait notamment mené une intervention majeure suite au passage du typhon Haiyan en novembre 2013, qui a affecté plus de 14 millions de personnes et fait perdre la vie à plus de 6'000 personnes. 

[1] https://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/181915_OCHA_PHL_TY_Mangkhut_snapshot.pdf

 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire
© HI
Urgence

Les leaders mondiaux n'agissent pas alors que l'invasion de Rafah exacerbe la catastrophe humanitaire

STATEMENT : Malgré les appels répétés de chefs d'État, de représentants des Nations unies et des ONG humanitaires à Israël pour qu'il s'abstienne d'étendre son offensive terrestre à Rafah, les troupes israéliennes sont entrées dans le gouvernorat le 7 mai. Plus de 1,5 million de personnes, dont 600'000 enfants, sont gravement menacées ; plus de 450'000 Palestiniens ont fui Rafah depuis qu’Israël a émis des « ordres d’évacuation » illégaux le 6 mai. Alors que l’armée israélienne a déjà pris le contrôle de zones urbaines à l’intérieur de Rafah, l’émission de nouveaux « ordres d’évacuation » le 11 mai prépare le terrain pour une nouvelle avancée de l’invasion militaire, qui conduira à l’effondrement total des services vitaux. L’offensive militaire israélienne a interrompu l’accès de l’aide à Gaza par les points de passage de Rafah et de Kerem Shalom/Karm Abu Salem.

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »
© HI
Urgence

L’armée israélienne demande aux civils de l'est de Rafah d’évacuer vers une « zone humanitaire »

Les forces de défense israéliennes demandent à des dizaines de milliers de Gazaouis, réfugiés dans l'est de Rafah, d'évacuer temporairement vers une soi-disant « zone humanitaire », en prévision de l’invasion de la ville.

Il n'y a pas d'endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable
© HI
Stop Bombing Civilians Urgence

Il n'y a pas d'endroit sûr à Gaza : Khan Younès est inhabitable

Alors que la guerre à Gaza entre dans son septième mois, nous exprimons notre profonde inquiétude quant à la sécurité des milliers de familles qui pourraient être forcées de quitter Rafah pour se rendre à Khan Younès et dans d'autres zones de la bande de Gaza.