Goto main content
 
 

Ukraine : « Les civils subiront le poids des bombes à sous-munitions pendant des décennies »

Mines et autres armes Stop Bombing Civilians
Ukraine

L'administration Biden va transférer des bombes à sous-munitions (BASM) à l'Ukraine. Nous sommes profondément préoccupées par cette décision. Les BASM tuent, mutilent et provoquent des traumatismes psychologiques. Les civils représentent 90% des victimes (tuées ou blessées), la moitié sont des enfants.

Bombes à sous-munitions posées sur le sol

Bombes à sous-munitions | © Z. Johnson / HI

« Nous condamnons la décision de l'administration Biden de transférer des bombes à sous-munitions en Ukraine. Elles font parties des plus nocives pour les civils. Elles sont indiscriminées et représentent un risque grave car elles peuvent faire des victimes longtemps après la fin du conflit. Depuis 40 ans nous travaillons aux côtés des victimes et des survivants des mines terrestres et des bombes à sous-munitions. Pour nous, il s'agit avant tout d'un problème humanitaire : outre le fait qu'elles tuent des civils, elles entraveront l'accès physique à de nombreux acteurs humanitaires, ce qui aura un impact sur l'acheminement nécessaire de l'aide aux civils en Ukraine ». Daniel Suda-Lang, notre directeur.

Depuis 2014, les forces russes ont utilisé de manière intensive des BASM en Ukraine, causant la mort et la blessure de centaines de civils et des dommages incalculables à des infrastructures civiles vitales. L'utilisation de ces armes par les forces ukrainiennes a également été signalée à au moins trois reprises.

Qu'est-ce qu'une BASM ?

Les BASM sont constituées d'un conteneur rempli de plusieurs bombes. Lorsqu'elle est tirée, l'arme à sous-munitions s'ouvre en plein vol, libérant et dispersant les bombes sur une large zone. Toutes les bombes ne sont pas conçues pour exploser à l'impact. Certaines sont dotées de mécanismes de retardement qui peuvent être réglés pour des heures, des jours, voire des mois. Cela ajoute un risque supplémentaire car lorsqu'elles explosent, soit après un délai préprogrammé, soit grâce à une fonction d'autodestruction, les civils peuvent être blessés ou tués par la fragmentation. Les BASM sont des armes indiscriminées en raison de leur effet sur une large zone et du fait que les bombes non explosées peuvent rester dangereuses longtemps après la fin d'un conflit. 

Lire plus d'informations sur les BASM

Les BASM : des armes interdites par la Convention d’Oslo

Chaque utilisation a un impact direct et indirect, et la contamination résultant de leur utilisation affectera la vie quotidienne des Ukrainiens et des Ukrainiennes pendant des décennies. C'est pourquoi 123 États sont aujourd'hui parties à la convention d'Oslo, qui interdit l'utilisation, la production, le transfert et le stockage de BASM.

Lire le bilan choquant de l'observatoire des armes à sous-munitions (2022)


Notre réaction dans les médias

  • Ecoutez l'interview de notre directeur à la radio dans l'émission Forum sur la RTS (8 juillet 2023)

  • Regarder l'interview de notre directeur au 19h30 de la RTS (minute 12:57) (8 juillet 2023)

Published on: 11 juillet 2023
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : l’utilisation des armes explosives ou les bombardements quotidiens et l’ampleur de la contamination isolent des villages, de nombreuses personnes âgées attendent près du front
© M.Monier / HI
Mines et autres armes Santé Stop Bombing Civilians Urgence

Ukraine : l’utilisation des armes explosives ou les bombardements quotidiens et l’ampleur de la contamination isolent des villages, de nombreuses personnes âgées attendent près du front

L'utilisation massive d'armes explosives en Ukraine a détruit des routes, des hôpitaux, des écoles et isolé des régions entières. Nous attirons l'attention sur les dangers liés aux munitions non explosées ainsi que sur les besoins exacerbés des personnes qui n’ont pas pu fuir les zones de combat. 

Kira, Storm, Fisti et Tini : rencontrez nos nouveaux collègues démineurs au Sénégal
© A. Stachurski / HI
Mines et autres armes

Kira, Storm, Fisti et Tini : rencontrez nos nouveaux collègues démineurs au Sénégal

La truffe au vent et l’œil pétillant, les quatre chiens s’entraînent dans la végétation luxuriante de Casamance. Bientôt, ils démineront aux côtés de notre équipe.

Lettre ouverte de 8 ONGs à M. Ignazio Cassis à l’occasion de la journée mondiale pour un cessez-le-feu à Gaza, lundi 18 décembre 2023
© T.Million / HI
Stop Bombing Civilians Urgence

Lettre ouverte de 8 ONGs à M. Ignazio Cassis à l’occasion de la journée mondiale pour un cessez-le-feu à Gaza, lundi 18 décembre 2023

Rejoignez la journée mondiale d'action pour #CeasefireNOW.

Le 18 décembre 2023, des personnes du monde entier s'uniront pour demander un cessez-le-feu durable en Israël et dans le territoire palestinien occupé.

Nous nous unissons à d'autres organisations humanitaires et des particuliers de plus de 90 pays pour protéger les civils touchés par le conflit.