Goto main content
 
 

40 ans d'interventions en urgence

Mines et autres armes Réadaptation Stop Bombing Civilians
Suisse

Depuis notre création en 1982, nous sommes engagés à soutenir les personnes handicapées ou vulnérables et les populations affectées par les crises humanitaires à travers le monde. Alors que nous célébrons nos 40 ans, nous vous proposons de revenir sur quelques moments où nous sommes intervenus en urgence et qui ont marqués notre histoire.

Photo d'une petite fille assise portant une prothèse

Gniep enfant, l'une de nos premières bénéficiaires dans le camp Kao I Dang | © J-P. Dousset / ANGELI

Notre première opération

Notre histoire commence à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande, dans le camp de réfugiés de Kao I Dang, où vivent des milliers de réfugiés. L'injustice que vivent les victimes de mines antipersonnel, presque toutes des civils, est flagrante aux yeux de jeunes médecins français. Ils créent Opération Handicap Internationale (premier nom de Handicap International), pour répondre aux besoins spécifiques de ces personnes, en développant des ateliers d'appareillages à partir de matériaux disponibles sur place. HI est née du refus de l'inaction et des réponses standardisées, non adaptées aux réalités du terrain.

Quelques interventions qui ont marquées notre histoire 

  • En 1986, guerre civile au Mozambique : face  à l’urgence, nous avons ouvert 16 ateliers orthopédiques pour soutenir les personnes handicapées dans différentes provinces du pays. Simultanément à la première mission d’appareillage, nous avons soutenu la création d’associations locales et contribué au développement de politiques nationales en faveur des personnes handicapées. 
  • En 2010, séisme en Haïti : nous étions déjà présents en Haïti lorsqu’est survenu ce séisme. Notre intervention a été la plus grande opération que nous ayons menée, avec une équipe sur place comptant par moment jusqu’à 600 personnes. Nous y avons mis en place des opérations de développement pour l’inclusion des personnes handicapées et le soutien aux plus démunis. Nous avons également développé des compétences locales, avec notamment la formation de physiothérapeutes et d'orthoprothésistes haïtiens.
  • En 2012, crise syrienne : dès le début de la crise, nous avons mis en place une intervention d’urgence de grande envergure, qui a mobilisé plusieurs centaines de personnes dans un contexte sécuritaire instable. Notre organisation a soutenu les réfugiés syriens et leurs communautés d’accueil, d’abord au Liban et en Jordanie, puis en Egypte. Nous avons également agi dans le secteur de la santé, de l’économie et de l’éducation. 
  • En 2015, tremblement de terre au Népal : nous sommes intervenus en urgence suite à ce tremblement de terre meurtrier. Grâce à nos équipes sur place, à notre expérience relative à la préparation aux catastrophes et à l'assistance aux victimes, nous sommes immédiatement venus ? en aide aux populations. Nous avons mis en place des activités de réadaptation et de soutien psychosocial, distribué des biens de première nécessité et du matériel de construction. 
  • En 2022, guerre en Ukraine : Nous sommes revenus en Ukraine dans ce nouveau contexte de conflit pour travailler avec des centres d’accueil, des centres de santé et des organisations locales et les aider à répondre aux besoins des plus vulnérables, notamment les personnes âgées ou handicapées. 

Pour en savoir plus sur nos actions depuis 40 ans, consultez notre page : Notre Histoire

HI a 40 ans

Découvrez les moments forts de notre organisation en visionnant cette vidéo de 11 minutes :

 

Un grand merci à toutes les personnes qui contribuent à écrire notre histoire et nous soutiennent depuis toutes ces années !

Publié le 28/06/2023

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations presse

Nadia Ben Said
Responsable Relations Médias
(FR/ALL/EN)

Tél : +41 22 710 93 36
[email protected]

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Observatoire des armes à sous-munitions : nombre record de victimes en 2022
© J. Rodsted/NPA
Mines et autres armes

Observatoire des armes à sous-munitions : nombre record de victimes en 2022

Rendu public aujourd’hui, le rapport 2023 de l'Observatoire des armes à sous-munitions fait état de 1172 victimes en 2022. Parmi elles, 95 % sont des civils. Il s'agit du bilan de victimes le plus élevé recensé par l'Observatoire depuis sa première publication en 2010. Cette hausse importante s’explique principalement par l'utilisation répétée de ces armes explosives en Ukraine. Nous demandons la condamnation systématique de cette utilisation et que des comptes soient rendus par les responsables de leur utilisation.

Mieux protéger les humanitaires pour répondre aux besoins croissants
© R.Crews / HI
Droit Mobilisation Réadaptation

Mieux protéger les humanitaires pour répondre aux besoins croissants

339 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire en 2023. Alors qu’ils apportent une assistance vitale aux populations affectées par les conflits, les personnels humanitaires et de santé continuent d’être pris pour cible, kidnappés, criminalisés, blessés et parfois même tués. 

Cultiver la paix dans un village libéré de la menace des mines
© J. M. Vargas / HI
Mines et autres armes

Cultiver la paix dans un village libéré de la menace des mines

Depuis 1998, 15 personnes, dont deux enfants, avaient été victimes de mines antipersonnel sur le territoire de la municipalité de Santander de Quilichao. Nous y avons déminé et libéré plus de 2500 m² de terres. Il s’agit du premier village déclaré libre de mines dans le nord du Cauca, en Colombie.